Fribourg: Un magistrat extraordinaire désigné
Actualisé

FribourgUn magistrat extraordinaire désigné

Le boucher arrêté manu militari en avril a recouru auprès du Tribunal fédéral pour exiger la récusation du Procureur général du canton.

Avocat du boucher menaçant de Belfaux («20 Minutes» de mardi), Alain Ribordy a fait ­recours contre la décision du 4 juin du Tribunal cantonal.

La chambre pénale avait rejeté la demande de récusation visant le Procureur général Fabien Gasser, n'y voyant aucun motif valable. De plus, ce dernier avait annoncé qu'il ne se saisirait pas de la plainte déposée contre la police, qu'il avait mandatée pour l'arres­tation du boucher le 10 avril devant son commerce.

Contacté lundi, Fabien Gasser assume ses mandats d'amener et de perquisition à l'encontre de l'individu: «Il aurait tenu des propos menaçants à une secrétaire du ministère public. Et dans sa boucherie, la présence de d'objets dangereux tels que des couteaux, ce qui nécessitait d'être prudent.»

Le Conseil de la magistrature a désigné un procureur ad'hoc

Quant à ­l'action pénale contre le Procureur général du début juillet, elle a été immédiatement transmise au Conseil de la ­magistrature. Indépendant, cet organe de surveillance du pouvoir judiciaire et du Ministère public vient de désigner un magistrat extraordinaire pour traiter ce dossier délicat.

Enfin, selon diverses sources qui requièrent l'anonymat, le boucher était connu des ­services de police pour d'autres actes litigieux commis par le passé.

Ton opinion