Irak: Un maillot de Messi? Huitante coups de fouet
Actualisé

IrakUn maillot de Messi? Huitante coups de fouet

Le groupe Etat islamique ne badine pas avec les maillots de football. Ils ont été tout simplement bannis d'une province irakienne, sous peine de châtiments corporels.

par
rca
Il est dangereux d'être fan du meilleur joueur du monde.

Il est dangereux d'être fan du meilleur joueur du monde.

photo: Keystone/AP/Natacha Pisarenko

Selon le site internet d'Iraqi News, la province de Nineveh, dont la capitale est Mossoul, a tout simplement interdit à ses habitants de porter des maillots de football. Des panneaux ont été placardés pour informer la population que revêtir des tricots du FC Barcelone, du Real Madrid, de Chelsea ou encore de l'AC Milan était punissable. Les T-shirts anglais, français, allemands ou américains ont eux aussi été prohibés. Huitante coups de fouet puniront les contrevenants.

C'est globalement le sport qui ne semble pas être conforme à la charia locale. Il y a quelques semaines, les arbitres avaient tout simplement été interdits dans la province syrienne de Deir ez-Zor, sous prétexte «de ne pas juger selon ce qu'Allah a révélé» ou qu'il était impossible «que les lois de la FIFA se substitue à celle des écrits saints».

Selon le site irakien, des hommes du groupe Etat islamique (EI) ont arrêté récemment trois hommes qui jouaient au football, dont l'un portait un maillot de Messi, au Parc des Martyres de Mossoul. Les jeunes footballeurs ont écopé de 30 coups de fouet sur la place centrale de la ville, parce qu'ils «jouaient à un jeu». Le maillot de l'Argentin du FC Barcelone a aussi été déchiré sur la place publique.

Ton opinion