Naples (I): Un malade du Covid-19 mort sur le sol des toilettes, une enquête est ouverte
Actualisé

Naples (I)Un malade du Covid-19 mort sur le sol des toilettes, une enquête est ouverte

Un homme a été retrouvé inanimé dans les toilettes des urgences d’un hôpital de Naples. La personne était infectée par le Covid-19. Une vidéo tournée juste après la découverte a été diffusée sur le Net. Une enquête est ouverte.

Capture d’écran

Une vidéo devenue virale en Italie ces derniers jours témoigne de la situation dramatique de l’hôpital Cardarelli, à Naples. Les images montrent des urgences surpeuplées et un homme mort, allongé au sol dans les toilettes.

D’après «Il Corriere della Sera», l’homme s’appelait Giuseppe C., 84 ans. Il serait mort d’une crise cardiaque et souffrait de plusieurs pathologies comme de l’hypertension, du diabète et avait eu un anévrisme dans le passé. Il avait été hospitalisé le 11 novembre car il présentait des symptômes typiques du coronavirus dont il avait été testé positif. Mais il n’avait pas encore été transféré dans un département de soins et restait donc en observation. La raison de ce choix n’a pas encore été clarifiée.

Témoigner du dégoût

Rosario Lamonica, l’auteur de la vidéo choc, a déclaré au quotidien «Il Messaggero» qu’il avait publié la séquence sur les réseaux sociaux pour témoigner des «circonstances dégoûtantes» visibles dans les hôpitaux. «J’ai demandé de l’aide, personne ne m’a écouté. Quand je suis allé aux toilettes, il était encore en vie. Le personnel soignant aurait pu l’aider, s’ils n’avaient pas été si débordés.»

Lamonica a remarqué que quelque chose n’allait pas lorsque l’homme ne sortait pas de la salle de bain. «Je suis entré et j’ai vu qu’il ne respirait plus. Je lui ai jeté de l’eau sur le visage et j’ai crié à l’aide. Mais personne n’est venu pendant une demi-heure. Je ne peux pas le supporter.» Une version démentie par l’hôpital qui affirme que lors de la prise de vue, des soignants s’étaient absentés pour aller chercher une civière.

Polémiques pour la diffusion de la vidéo

Pour Fiorella Paladino, médecin-chef des urgences de l’hôpital en question, «il est difficile et douloureux de commenter les déclarations de l’homme qui a tourné cette vidéo.» D’après la responsable, les infirmières ont dû intervenir à plusieurs reprises pour demander au réalisateur de la vidéo de s’éloigner. Pour le médecin, il s’agit d’un homme dérangé qui avait des comportements obsessionnels lorsqu’il était à l’hôpital.

Le gouvernement va agir

Le ministre des Affaires étrangères Luigi Di Maio, du Mouvement 5 étoiles et originaire de la région dont Naples est la capitale, a estimé que la vidéo est choquante. «Nous sommes face à des événements dramatiques et inacceptables, des faits qui nous poussent à agir comme Gouvernement central, car nous n’avons plus le temps. A Naples et dans beaucoup de zones de Campanie, la situation est hors de contrôle», a-t-il expliqué. «Le patient retrouvé mort dans les toilettes à l’hôpital Cardarelli est le témoignage le plus violent de tous ceux que je reçois quotidiennement de la part dhôpitaux de Campanie.»

La police a ouvert une enquête destinée à définir les causes exactes du décès de l’octogénaire et les éventuelles responsabilités de l’hôpital.

(atk)

Ton opinion