Test: Un manque cruel de finitions dans ces batailles

Publié

TestUn manque cruel de finitions dans ces batailles

Il n’y a pas que «Final Fantasy» chez Square Enix. La preuve avec «Valkyrie Elysium», un jeu de rôle dynamique.

À l’approche du Ragnarök, le divin Odin, épuisé par sa lutte infernale contre l’abominable loup géant Fenrir, charge une Valkyrie de sauver le monde de l’apocalypse. Et c’est ainsi que le joueur incarne cette charmante guerrière dans un périple pêchu. En effet, la jouabilité tient toutes ses promesses et procure d’excellentes sensations grâce à un panel d’attaques dignes d’intérêt. Outre les armes blanches stylées et un précieux grappin, on compte également sur un large éventail de sorts dévastateurs et des invocations puissantes d’anciens guerriers. Ces derniers, qui ne retiennent pas leurs coups, peuvent de surcroît transférer un pouvoir élémentaire à l’héroïne, idéal pour sonner les vilaines bestioles sensibles dudit élément.

Toutes ces petites mécaniques mises ensemble forment un tout agréable, avec une pointe de stratégie bienvenue. Ce qui tranche radicalement avec une aventure manquant de piquant et carrément morne, à l’image des graphismes techniquement dépassés et de la direction artistique dissonante. Les contours marqués autour des personnages donnent l’impression qu’ils ne font pas partie des décors, foncièrement cubiques. Ça donne l’impression dés­agréable d’avoir un jeu qui n’avait pas les moyens de ses ambitions. Dommage, car la base est excellente.

PC, PS4 & 5. Soleil Ltd. Solo.

Âge Pegi: 12 ans.

***

(mmi)

Ton opinion