22.10.2020 à 14:11

Manifestation sportive«Un marathon en plein Covid? Mais c’est une blague?!»

Alors que les cantons commencent à prendre des mesures drastiques pour freiner la propagation du virus, la course lausannoise prévue dimanche est maintenue. Sur Facebook, les internautes s’insurgent.

von
Lauren von Beust
Dimanche, 1000 participants sont attendus dans la capitale vaudoise. Photo prétexte. 

Dimanche, 1000 participants sont attendus dans la capitale vaudoise. Photo prétexte.

Facebook Lausanne Marathon 

«C’est un scandale!» «De l’inconscience…» «Une aberration! Soyons cohérents!» Tels sont les messages auxquels on se heurte jeudi sur Facebook. Ces internautes, surtout Vaudois, réagissent vivement à la tenue du Lausanne Marathon, prévu dimanche. Après avoir abandonné les épreuves de 21,1 km et de 10 km pour ne garder que les 42,195 km, l’événement s’apprête à accueillir 1000 coureurs, au lieu de plus de 15’000 ces dernières années.

«C’est un poisson d’avril?» ironise en ligne une autre citoyenne de la région. «De qui on se moque? Ce n’est pas comme ça qu’on va freiner l’épidémie!» Théoriquement, la manifestation respecte les mesures de l’OSFP dans sa capacité. Au public, il sera demandé de ne pas s’attrouper le long du parcours pour encourager les sportifs. Et ces derniers devront, quant à eux, obligatoirement porter le masque au départ et à l’arrivée de la course, et partiront chacun avec 5 secondes d’écart. «En cas de doute sur votre santé, abstenez-vous de participer», conseillent les organisateurs sur le site internet du marathon.

Cependant, dimanche, il sera impossible d’assurer un respect des distances entre les coureurs sur la totalité du parcours. De plus, en transpirant, ceux-ci laisseront forcément s’échapper des gouttelettes pendant leur course, de quoi risquer des contaminations. «Ne vous étonnez pas d’être confinés si vous autorisez de telles manifestations», lance un autre Lausannois furieux, qui imagine déjà le pire scénario.

«Annulez cette course!»

La situation est inquiétante, a jugé dimanche Alain Berset. Mercredi, le ministre de la Santé a même évoqué la possibilité d’un confinement rapide dans notre pays. La Suisse fait indéniablement face à la deuxième vague de coronavirus, si bien qu’avec la flambée de nouveaux cas, certains hôpitaux romands repoussent désormais les opérations les moins urgentes pour ne pas risquer une surcharge de patients. Sur Facebook, c’est le décalage entre les mesures sanitaires vaudoises et valaisannes qui fait bondir. Car jusqu’au 30 novembre, les rassemblements publics de plus de 10 personnes sont interdits dans le canton voisin.

Mais les organisateurs lausannois sont réalistes. «Bien entendu, la tenue de la manifestation est sujette à l’évolution actuelle de la situation en Suisse et des décisions fédérales et cantonales», écrivent-ils sur leur site. Le Conseil d’État vaudois doit se prononcer vendredi après-midi sur les prochaines mesures à adopter et peut donc révoquer cette autorisation si les normes sanitaires l’exigent, comme le rapporte «24heures». «Annulez cette course!» lance-t-on déjà à plusieurs reprises sur la Toile.

La course est finalement annulée

Le Lausanne Marathon, qui devait se dérouler ce dimanche 25 octobre, avait initialement reçu une autorisation. Mais l’évolution de la pandémie a contraint les organisateurs d’annuler l’édition 2020, «après concertation et d’entente avec le chef du département de l’économie, de l’innovation et du sport du canton de Vaud, Monsieur Philippe Leuba».

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
916 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Bravo les décideurs on s en souviendra

23.10.2020 à 18:56

Le plus stupide c’est que des travaux ont été activés pour garantir un trajet propre pour ces ayatollahs du crachat sur route - cela va entraîner un surcoût et les dindons que nous sommes vont encore payer ! Comme pour cette démesurée fevi de Vevey - les mêmes paient

Mince alors

23.10.2020 à 18:51

Et bien mince - les crachats, déjections, épluchures, applaudissements et geulées stupides et matinales vont me manquer cette année !

La blague

23.10.2020 à 07:51

La blague c’est pas tant l’autorisation de courir, mais plutôt tout ces inconscients qui se sont inscrit.Comme quoi grâce à ce groupe de personnes on s‘en sortira jamais