Actualisé 21.11.2018 à 14:30

FootballUn match du Real après une opération de 17 heures

César Noval, célèbre chirurgien, a transformé une femme en homme. Le week-end, il est arbitre assistant.

Célèbre chirurgien de valence, César Noval officie comme juge de touche en Liga espagnole le week-end.

Célèbre chirurgien de valence, César Noval officie comme juge de touche en Liga espagnole le week-end.

AFP

Du bistouri au drapeau d'arbitre assistant! Sous les projecteurs cette semaine après avoir réalisé une opération de changement de sexe ayant duré 17 heures, le chirurgien espagnol César Noval va troquer sa blouse pour un maillot et un short samedi, afin d'arbitrer le Real Madrid.

Ce médecin établi à Valence a fait les gros titres mercredi en Espagne après avoir mené à bien, en une seule et même opération fleuve, une délicate chirurgie plastique visant à permettre à «Rafa», personne trans de 29 ans, de disposer des caractères physiques masculins.

«C'est une opération pionnière dans la Communauté de Valence, visant à façonner un homme trans entier en une seule chirurgie», a expliqué César Noval mardi, lors d'une conférence de presse, deux mois après l'opération.

Les 17 heures passées au bloc lui ont permis d'enchaîner une opération du visage, de la poitrine et une phalloplastie (création d'un pénis fonctionnel). «Le résultat est une grande réussite», a-t-il dit, alors que, selon la presse, le processus de «réassignation sexuelle» dure habituellement entre 2 et 10 ans en Espagne.

Du billard au football

Quand il n'opère pas, César Noval passe souvent du billard au terrain de football: il foule les terrains de première division, où il est l'un des adjoints de l'arbitre central Juan Martinez Munuera. À ses côtés, il a déjà dirigé le Real, notamment en septembre lors du derby contre l'Atlético Madrid (0-0).

«Cela me passionne, c'est pour ça que je continue», a expliqué le juge de ligne dans les colonnes du quotidien valencien «Las Provincias». «J'ai eu l'opportunité d'être arbitre assistant lors d'un Real - Atlético, c'est un privilège et une expérience unique.»

Il brandira à nouveau son drapeau ce week-end, lors de la 13e journée de Liga, pour un match entre le modeste club basque d'Eibar et le grand Real, samedi. Avec la même exigence de sérieux et de précision.

(nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!