LNA: Un mauvais coup de barre pour Lausanne
Actualisé

LNAUn mauvais coup de barre pour Lausanne

Face à Berne, les Vaudois auraient pu l'emporter, mais au final, ils se sont inclinés (2-4) contre un adversaire direct dans la lutte pour les play-off.

par
Jean-Philippe Pressl-Wenger
Prilly
Le Suédois du LHC Daniel Bang (en rouge) a été le seul trouver le moyen de tromper le gardien Marco Bührer (no 39).

Le Suédois du LHC Daniel Bang (en rouge) a été le seul trouver le moyen de tromper le gardien Marco Bührer (no 39).

Cette défaite-là fait un peu plus mal que les autres. Car, sans travestir la réalité, Lausanne aurait mérité mieux. Malheureusement, les hommes du coach Heinz Ehlers ont peiné, spécialement dans le tiers médian, au moment de pousser le puck au fond des filets. Une vieille rengaine qui pénalise les Lions depuis quelques semaines déjà. «On a plutôt fait un bon match offensivement, a analysé le Suédois Daniel Bang, buteur vendredi. On doit absolument se montrer encore plus agressifs au moment de conclure.»

Et lorsque l'on ne marque pas, il faut essayer par tous les moyens de ne pas encaisser de but. Impliqué sur les deux réussites bernoises du premier tiers, Martin Plüss a fait les frais de l'application à la lettre de cet objectif. L'attaquant du CP Berne a pris un coup en fin de période et n'est plus revenu au jeu. Plüss, ouvert au menton, a été recousu et était un peu sonné.

Après l'ouverture du score de Michaël Loichat, qui a inscrit là son premier but de la saison, la réaction lausannoise a fait naître de glorieux espoirs. Qui se sont heurtés au premier coup de barre de la soirée : Daniel Bang a égalisé de manière peu académique. Son envoi de la ligne bleue a rebondi sur la transversale avant d'être propulsé dans le but par l'arrière de la mitaine de Marco Bührer. La deuxième réussite du Scandinave, elle, a porté le sceau de l'abnégation, mais s'est avérée inutile.

Coup au moral

La deuxième coup de barre a été infligé au moral des pensionnaires de Malley. Alors que Berne avait repris l'avantage sur une action tout droit sortie d'un manuel en fin de première période, le LHC a dominé tant et plus et aurait dû égaliser. Mais n'y est pas parvenu, au contraire. Consécutivement à une pénalité infligée à John Gobbi, Berne dessinait une nouvelle arabesque parfaite pour augmenter son avantage. Le but de Joël Vermin dans la cage vide a ensuite classé l'affaire et a laissé le LHC avec ses doutes. «Tout est dans la tête, a encore grincé Daniel Bang, tentant une explication. Il faut aller là où ça fait mal, devant le gardien. Prendre des coups et mettre ses tripes sur la glace.» Si cette solution ne fonctionne pas, le dernier coup de barre pourrait bien faire encore plus mal aux Lions, en mars.

Lausanne - Berne 2-4 (1-2 0-1 1-1)

Malley - 6850 spectateurs. Arbitre Jablukov/Koch (All/S), Kaderli/Wüst.

Buts: 8e Loichat (Martin Plüss, Domenichelli) 0-1. 10e Bang (Gobbi, Déruns/à 5 c 4) 1-1. 18e Olesz (Kreis, Martin Plüss/à 5 c 4) 1-2. 39e Kinrade (Kreis, Domenichelli/à 5 c 4) 1-3. 41e (40'41) Bang (Hytönen, Gobbi/pénalité différée) 2-3. 59e Vermin 2-4 (dans la cage vide).

Pénalités: 3 x 2' contre Lausanne, 3 x 2' plus 10'(Alain Berger) contre Berne.

PostFinance Top scorer: Hytönen; Ritchie.

Lausanne: Huet; Leeger, Gobbi; Jannik Fischer, Lardi; Genazzi, Morant; Seydoux; Codey Bürki, Hytönen, Bang; Setzinger, Genoway, Simon Fischer; Neuenschwander, Froidevaux, Benjamin Antonietti; Florian Conz, Paul Savary, Déruns; Primeau.

Berne: Bührer; Roche, Beat Gerber; Kreis, Kinrade; Jobin, Flurin Randegger; Krueger; Pascal Berger, Ritchie, Domenichelli; Loichat, Martin Plüss, Olesz; Vermin, Gardner, Scherwey; Alain Berger, Rubin, Rüthemann; Dostoinov.

Notes: Lausanne sans Augsburger ni Stalder, Berne sans Bertschy, Philippe Furrer, Wellinger (tous blessés) ni Lehtonen (surnuméraire). Tir sur le poteau de Genoway (3e). Temps morts: Lausanne (58e); Berne (32e).

Ton opinion