Lucerne: Un médecin coronasceptique perd son autorisation d’exercer
Publié

LucerneUn médecin coronasceptique perd son autorisation d’exercer

Les autorités lucernoises ont ouvert une procédure contre un docteur lucernois, notamment parce qu’il s’est opposé au port du masque. Il n’a par ailleurs plus le droit d’exercer en tant que médecin.

par
Gianni Walther/ofu
1 / 4
Le docteur compte faire recours auprès du Tribunal administratif. 

Le docteur compte faire recours auprès du Tribunal administratif.

Capture d’écran Youtube
En septembre dernier, il s’était ouvertement opposé au port du masque obligatoire lors d’une manifestation à Altdorf (UR). 

En septembre dernier, il s’était ouvertement opposé au port du masque obligatoire lors d’une manifestation à Altdorf (UR).

20 Minuten/dwi
Le docteur est également accusé de menaces alarmant la population pour avoir remis en cause le vaccin contre le coronavirus sans s’appuyer sur des preuves tangibles. 

Le docteur est également accusé de menaces alarmant la population pour avoir remis en cause le vaccin contre le coronavirus sans s’appuyer sur des preuves tangibles.

Getty Images

C’est la plus lourde sanction qui peut être prononcée envers un médecin: les autorités lucernoises ont retiré le droit d’exercer à un docteur du canton. A plusieurs reprises, le professionnel s’est ouvertement déclaré coronasceptique. Il s’est non seulement opposé au port obligatoire du masque , mais a également pratiqué son métier sans en porter.

Selon le journal «Die Ostschweiz», des policiers lui ont remis jeudi dernier une lettre en recommandé. L’écrit envoyé par le médecin cantonal lucernois et le Service de santé du Canton n’avait pas pu lui être remis plus tôt parce qu’il était en vacances pendant plusieurs semaines.

La lettre informe l’intéressé qu’une procédure de surveillance a été ouverte contre lui et que son autorisation d’exercer lui a été retirée de manière préventive. Concrètement, les autorités lui reprochent d’avoir violé l’obligation de porter un masque et d’avoir dispensé plusieurs personnes du port du masque sans les avoir vues personnellement. Elles l’accusent aussi de menaces alarmant la population. Pour finir, l’Alémanique se serait opposé publiquement au vaccin contre le coronavirus lors de manifestations, et ce sans s’appuyer sur des preuves tangibles.

Le médecin compte s’opposer au retrait de son droit d’exercer. «Je pensais que la présomption d’innocence prévalait lors d’une procédure en cours, mais cela ne semble pas être le cas ici.» Il a expliqué au journal alémanique qu’il saisirait le Tribunal administratif ce lundi pour faire opposition. Selon lui, la décision des autorités lucernoises est une «attaque à sa liberté d’expression».

Ton opinion