Actualisé 29.03.2017 à 08:49

Paris

Un média chinois évoque une police raciste

Les journaux télévisés chinois font largement état de l'incident de dimanche pendant lequel un père de famille a été abattu par la police à Paris.

Racisme policier, opinion publique indifférente: un média officiel chinois s'en est vivement pris à la France mercredi, trois jours après le décès d'un ressortissant chinois tué par la police à Paris.

Les journaux télévisés ont largement fait état de l'incident lors duquel un père de famille de 56 ans a été tué dimanche dans le 19e arrondissement de Paris par des policiers en civil. Les forces de l'ordre ont mis en avant la légitime défense lors d'une intervention pour un «différend familial» tandis que la famille du défunt conteste cette version.

Sans attendre les résultats de l'enquête, le quotidien Global Times, au ton souvent nationaliste, estime dans un éditorial que la mort de la victime «ne pourra en aucun cas être pardonnée».

«Beaucoup de Chinois installés en France pensent que cette affaire reflète les préjugés raciaux de la police française», affirme le quotidien considéré comme très proche du régime communiste. «Malheureusement, la police parisienne n'a montré qu'indifférence et arrogance dans toute cette affaire», observe le Global Times.

«La couverture de cette affaire par les grands médias en France a en outre mis en évidence l'apathie de la société française, le point de vue de la famille de la victime ayant été aisément ignoré», croit également savoir le journal.

Moins de touristes chinois

Alors qu'en Chine les manifestations sont sévèrement réprimées par le pouvoir, le Global Times publie en «Une» une photo de manifestants asiatiques levant le poing face aux policiers en faction devant le commissariat du 19e arrondissement, où des heurts ont eu lieu lundi soir avec les forces de l'ordre.

Le ministère chinois des Affaires étrangères a demandé mardi à Paris de faire «toute la lumière sur cette affaire» et de traiter «la réaction des Chinois vivant en France d'une manière raisonnable».

Plusieurs médias font le lien entre la mort du père de famille chinois et les agressions dont des touristes venus de Chine ont été victimes ces dernières années en région parisienne. Les attentats survenus en France ont également entraîné une chute du tourisme chinois en 2016, avant une reprise ces derniers mois.

Selon le Global Times, des associations de résidents chinois ont prévu d'organiser des manifestations devant des représentations françaises à Rome, Milan, Madrid et Barcelone. (nxp/afp)

Dix interpellations

«Dix personnes ont été interpellées pour jets de projectiles» lors de ce rassemblement devant un commissariat du 19e arrondissement, dans le nord-est de la capitale française, où «un dispositif de sécurité important» avait été déployé, selon une source policière mercredi.

«Environ 400 personnes» s'étaient de nouveau réunies pour protester contre la mort de Shaoyo Liu, un père de famille chinois, mortellement touché à son domicile par le tir d'un policier, alors qu'il agressait avec des ciseaux un autre agent, selon la police.

Une version contestée par la famille, qui affirme que le quinquagénaire «n'a blessé personne» et que l'homme, qui se trouvait avec ses enfants, était «en train de tailler des poissons avec des ciseaux».

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!