Proche-Orient: Un membre du Hamas tué dans un raid aérien
Actualisé

Proche-OrientUn membre du Hamas tué dans un raid aérien

L'armée israélienne a mené un raid contre le sud de la bande de Gaza mercredi, tuant un activiste du Hamas, après des tirs palestiniens contre une de ses patrouilles.

1 / 227
09.08 La police israélienne a annoncé avoir arrêté dimanche plusieurs suspects lors de raids sur des colonies sauvages de Cisjordanie occupée. Ces arrestations sont liées à l'enquête sur la mort d'un bébé palestinien et de son père dans un incendie criminel.

09.08 La police israélienne a annoncé avoir arrêté dimanche plusieurs suspects lors de raids sur des colonies sauvages de Cisjordanie occupée. Ces arrestations sont liées à l'enquête sur la mort d'un bébé palestinien et de son père dans un incendie criminel.

Jaafar Ashtiyeh
Le père de famille décédé vendredi a été enterré samedi. Une foule dense s'est présentée aux funérailles.

Le père de famille décédé vendredi a été enterré samedi. Une foule dense s'est présentée aux funérailles.

Jaafar Ashtiyeh
08.08 Saad Dawabcheh, le père du bébé palestinien mort dans un incendie bouté par des extrémistes juifs, a succombé à ses blessures dans l'hôpital israélien où il avait été admis.

08.08 Saad Dawabcheh, le père du bébé palestinien mort dans un incendie bouté par des extrémistes juifs, a succombé à ses blessures dans l'hôpital israélien où il avait été admis.

Menahem Kahana

L'armée israélienne a mené un raid aérien contre le sud de la bande de Gaza mercredi après des tirs palestiniens contre une de ses patrouilles. Le raid a fait un mort, un activiste du Hamas, ont indiqué des sources médicales palestiniennes. Pendant ce temps, la colonisation continue d'avancer à Jérusalem-est.

L'armée israélienne a confirmé avoir mené ce raid aérien sur l'enclave palestinienne. Elle a aussi dirigé des tirs de char blindé sur la zone située à l'est de Khan Younès après des tirs de snipers contre ses soldats, qui patrouillaient du côté israélien de la frontière.

«En réponse à une attaque contre nos forces qui se trouvaient à l'est de la barrière dans le sud de la bande de Gaza, nous avons immédiatement attaqué les cibles concernées. Il y a eu un raid aérien et des tirs depuis un char blindé», a indiqué l'armée dans un communiqué. Un soldat a été blessé lors de l'incident, a précisé l'armée israélienne.

Des sources médicales palestiniennes ont indiqué que Tayseer al-Ismary, âgé de 33 ans, avait été tué par des tirs israéliens. Une source au sein du mouvement islamiste Hamas a précisé qu'il était un commandant de la branche militaire du mouvement, les brigades Ezzedine al-Qassam, responsable de la zone à l'est de Khan Younès.

Premiers raids depuis l'été

Le Hamas a accusé Israël d'avoir commencé les hostilités en tentant de pénétrer dans la bande de Gaza. «L'occupation israélienne est responsable de la tension à l'est de Khan Younès. Ils ont tenté de franchir la barrière, provoquant une réplique du Hamas», a déclaré le porte-parole du mouvement islamiste Sami Abou Zouhri.

Vendredi, l'armée israélienne avait mené un raid contre des bases du Hamas dans la bande de Gaza, en réponse à un tir de roquette contre le territoire israélien plus tôt dans la journée.

Il s'agissait du premier raid israélien contre l'enclave palestinienne depuis la guerre de juillet-août. Plus de 2100 Palestiniens avaient péri au cours de cette flambée, des civils pour la plupart. Côté israélien, 67 soldats et six civils ont été tués.

De son côté, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a prévenu dans un communiqué qu'Israël allait «réagir avec fermeté contre toute tentative de mettre en cause le calme qui règne dans le sud (d'Israël) à la suite de l'opération 'Bordure protectrice'». Il faisait allusion à la guerre de juillet-août.

La colonisation continue

Le même jour, la mairie israélienne de Jérusalem a donné son feu vert final à la construction de 380 logements dans deux quartiers de colonisation à Jérusalem-Est, a indiqué un conseiller municipal. Cette annonce porte un nouveau coup au processus de paix, qui est pratiquement au point mort.

«Le permis de construire a été donné par une commission de la municipalité pour 307 logements à Ramot et 73 à Har Homa», a précisé Pépé Alalo, du parti d'opposition de gauche Meretz.

La colonisation dans la partie de la ville annexée par l'Etat hébreu est l'une des principales pierres d'achoppement des négociations israélo-palestiniennes. Les Palestiniens veulent faire du secteur oriental de Jérusalem la capitale de l'Etat auquel ils aspirent. (ats/afp)

Colonisation à Jérusalem-Est: feu vert définitif pour 380 logements

La municipalité israélienne de Jérusalem a donné mercredi son feu vert final à la construction de 380 logements dans deux quartiers de colonisation à Jérusalem-Est, occupée et annexée par l'Etat hébreu, ont indiqué à l'AFP une ONG et un conseiller municipal. «Le permis de construire a été donné par une commission de la municipalité pour 307 logements à Ramot et 73 à Har Homa», a précisé à l'AFP le conseiller municipal Pépé Alalo, du parti d'opposition de gauche Meretz.

Ton opinion