Assises à Genève: Un meurtre «atroce et barbare» jugé

Actualisé

Assises à GenèveUn meurtre «atroce et barbare» jugé

La justice genevoise s'est penchée vendredi sur la mort «barbare» d'une prostituée en 2008. L'accusé l'aurait poignardé à 33 reprises.

Le procès d'un Marocain de 45 ans s'est ouvert vendredi devant la Cour d'assises de Genève. L'homme est accusé d'avoir tué de façon «atroce et barbare» une prostituée d'origine marocaine en mai 2008 en la poignardant à 33 reprises avec un couteau de boucher.

Les faits se sont déroulés dans le studio de la victime, en plein quartier des Pâquis, à Genève. Selon l'acte d'accusation, le chauffeur de taxi marcocain a infligé 43 plaies perforantes à la jeune femme. Il l'a ensuite égorgée. Le couteau qu'il a utilisé était muni d'une lame cambrée de 25 centimètres.

Pour le Ministère public, l'accusé voulait se venger de sa victime, «mais sans motif sérieux». Il a tué avec une absence totale de scrupules en agissant de façon «atroce et barbare» avec la volonté de faire mal. Il a fait endurer à la jeune femme de 28 ans «des souffrances physiques particulières».

«Etat second»

La défense conteste la qualification d'assassinat. Au moment des faits, «notre client était dans un état second», ont indiqué les avocats du chauffeur de taxi Robert Assaël et Vincent Spira. L'accusé aurait été sous l'emprise de la cocaïne et ne se serait pas rendu chez la victime dans l'intention de la tuer.

Le Marocain, après avoir égorgé la prostituée, «a procédé à la fouille complète du studio» et a dérobé l'argent, les bijoux et les téléphones portables qui s'y trouvaient, précise l'acte d'accusation. Le procès dure plusieurs jours. Le verdict est attendu pour mercredi.

(ats)

Ton opinion