Tunisie: Un militaire tire sur ses camarades
Actualisé

TunisieUn militaire tire sur ses camarades

Un caporal tunisien a tué lundi sept militaires avant d'être lui-même abattu dans une caserne de Tunis. Il avait été privé de port d'armes en raison de problèmes familiaux et psychologiques.

La fusillade «a causé les décès de sept militaires et la mort de l'auteur. Dix militaires ont été blessés, un étant dans un état grave», a dit le porte-parole du ministère de la Défense, Belhassen Oueslati, lors d'une conférence de presse. La fusillade n'est pas «une opération terroriste», a pour sa part indiqué le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Mohamed Ali Aroui.

La Brigade antiterroriste (BAT), unité d'élite du ministère de l'Intérieur, a été déployée sur les lieux, a constaté un photographe de l'AFP sur place. Des policiers patrouillaient dans ce quartier résidentiel où se trouvent deux autres casernes de la police. Ils inspectaient notamment les véhicules garés à proximité, selon la même source.

Les forces de sécurité tunisiennes sont en alerte depuis l'attaque meurtrière contre le musée national du Bardo à Tunis le 18 mars dernier, dans laquelle avaient péri au total une vingtaine de touristes étrangers. (afp)

Ton opinion