Actualisé 11.11.2008 à 13:35

Grand Conseil

Un milliard de préfinancement pour les 3e voies CFF et autoroutières

Le Grand Conseil vaudois a accepté mardi un postulat de l'UDC relatif aux troisièmes voies CFF et autoroutières entre Lausanne et Genève.

Le texte demande que le Conseil d'Etat étudie l'octroi d'un prêt à la Confédération jusqu'à un milliard de francs pour financer ces projets.

Le canton de Vaud ne peut se passer de l'amélioration de ces deux infrastructures prioritaires. Il pourrait suivre l'exemple de Zurich et de son RER, a déclaré le député Claude-Eric Dufour. Un prêt de 500 millions pourrait être accordé pour l'amélioration routière sur l'Arc lémanique et un autre pour la réalisation de la troisième voie CFF.

De nombreux députés se sont déclarés d'accord de donner un signal politique fort. Il faut certes mettre la pression dans ce dossier, mais un postulat qui demande une troisième voie autoroutière doit être refusé, a pour sa part plaidé Claudine Dind des Verts.

Pour le conseiller d'Etat François Marthaler, il faut d'abord régler le problème du contournement de Morges avant de vouloir avancer de l'argent à Berne pour la 3e voie. Dès 2009, le projet de message du Conseil fédéral sur les goulets d'étranglement devrait tomber avec 5 milliards à la clé. On verra comment la Confédération traitera l'axe Genève-Lausanne, a-t-il poursuivi.

Le chef du Département des infrastructures a d'ores et déjà prévu d'informer sur le sujet en février avec le directeur de l'Office fédéral des routes Rudolf Dierterle. Au final, les députés ont accepté le postulat par 66 oui contre 50 non.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!