Actualisé 23.06.2020 à 08:31

Crédits Covid

Un milliard versé aux entrepreneurs romands

Les banques cantonales de Suisse occidentale n’ont pas chômé. Ces prêts à 0% concernent 11’000 sociétés.

Les banques cantonales romandes n'ont pas chômé depuis le lancement des mesures d'aide aux entreprises touchées par le coronavirus. Elles ont octroyé des crédits Covid-19 pour un montant total de plus de 1,21 milliard de francs, selon les données recueillies par AWP.

Ces établissements ont validé les demandes de plus de 11'000 entreprises dans le cadre du programme du Conseil fédéral, soit des emprunts à 0% garantis par la Confédération. Les banques cantonales jouent un rôle important dans ce dispositif, de par leur vocation de soutien à l'économie.

Beaucoup plus outre-Sarine

Les chiffres susmentionnés concernent les cantons de Genève, de Vaud, de Neuchâtel, du Valais et du Jura, ainsi que la région francophone du Jura bernois. La Banque cantonale de Fribourg n'a pas souhaité communiquer sur ce sujet.

Les 24 banques cantonales suisses ont octroyé à ce jour quelque 37'500 emprunts pour un volume de 4,01 milliards de francs, selon les chiffres de la faîtière UBCS.

Fleuriste Neuchâtel
Fleuriste Neuchâtel

Les fleuristes ont cristallisé les craintes économiques au début de la crise.

Keystone

En fin de semaine dernière, le Secrétariat d'Etat à l'économie recensait 15,29 milliards de francs crédits Covid (au nombre de 128'473) pour l'ensemble de la Suisse, ce qui porterait la contribution des banques cantonales romandes à un peu moins de 10%.

La plus grosse part du gâteau revient naturellement à la Banque cantonale vaudoise (BCV), dont le volume de prêts accordés à des entreprises en difficulté atteint environ 680 millions de francs depuis le 26 mars. La BCV a donné son feu vert à 5900 demandes, dont plus 5000 durant la première semaine.

Dans le détail

Du côté de la Banque cantonale du Valais (BCVs), 1600 sociétés ont obtenu des facilités de crédits pour un total de 174 millions. En tout, les crédits Covid octroyés dans ce canton sont de l'ordre de 600 millions de francs, précise l'établissement, qui a également participé au programme cantonal destiné à aider les jeunes pousses.

La Banque cantonale neuchâteloise (BCN) rappelle avoir franchi la barre des 100 millions de francs de crédits, sans donner davantage de précision. Plus de 1000 entreprises ont bénéficié de cette aide extraordinaire.

Les volumes atteignent 50,2 millions de francs pour la Banque cantonale du Jura (BCJ), pour 293 cas validés. La Banque cantonale bernoise (BCBE) a apporté son soutien à 90 entreprises dans le Jura bernois, pour un montant de quelque 6 millions de francs.

Fraudes «extrêmement faibles»

Le directeur général de la Banque cantonale de Genève (BCGE) a expliqué début juin que son établissement a octroyé 200 millions de francs de crédits Covid-19, donnant son feu vert à quelque 2000 demandes. Blaise Goetschin a affirmé que «quelques petites fraudes» étaient à déplorer jusqu'ici.

Chez la BCN, le taux de fraude semble «extrêmement faible». «Les analyses que nous avons opérées jusqu'à présent montrent que seuls quelques cas pourraient poser problème», explique la banque.

La BCV déplore des cas isolés, représentant moins de 1% du total. Les demandes de prêt multiples, l'annonce d'un chiffre d'affaires ne correspondant pas à la réalité ou une «utilisation non conforme des fonds» constituent les manquements les plus fréquents.

Côté valaisan, un seul cas a été dénoncé aux autorités alors que «quelques erreurs d'application du programme de la Confédération» ont été recensés par la BCVs. Pour l'instant, aucune fraude n'est à signaler auprès de la BCBE (pour le Jura bernois) et de la BCJ.

Les inquiétudes demeurent

Cette aide est certes la bienvenue et offre un bol d'air financier à certaines entreprises. Cependant, les inquiétudes restent vives dans certaines régions de Suisse romande. La Banque cantonale neuchâteloise rappelle que dans l'Arc jurassien, 40% des emplois sont liés à l'industrie.

«Le canton de Neuchâtel sera plus touché que d'autres régions qui redémarreront plus vite." Les carnets de commandes ont cruellement désempli durant le confinement et les perspectives sont sombres pour le 2e trimestre, avertit la BCN.

Pour l'homologue jurassienne, les entreprises locales sont globalement solides financièrement. «Evidemment, leur capacité à résister dépendra de la durée de la crise», considère la BCJ.

(ATS)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
50 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Mal honnête

24.06.2020 à 19:42

1% de fraude sur 15 milliards, ça fait tout de même 150 millions à charge du contribuable. Mais évidemment par rapport aux boni de ces dirigeants, c’est peanuts.

McBrice

23.06.2020 à 12:31

Tant mieux pour ceux qui ont pu en bénéficier, notre petite PME n’intéresse pas les banques, notre banque nous a refusé le prêt malgré un chiffre d’affaire en pleine croissance, plus d’un demi million pour 2019. Du coup nos 5 collaborateurs v’ont postuler à la confédération pour un job à 100%, paye à 80% selon les règles de la caisse.

Stan

23.06.2020 à 12:29

Bon. On va bien avoir quelques fraudes bien juteuse à se mettre sous la plume des journalistes...