Présidentielle en Ukraine: Un milliardaire, Dark Vador et une ancienne égérie
Actualisé

Présidentielle en UkraineUn milliardaire, Dark Vador et une ancienne égérie

La commission chargée d'organiser l'élection présidentielle du 25 mai en Ukraine a annoncé lundi avoir enregistré 46 dépôts de candidatures.

Parmi ceux qui briguent la présidence de l'Ukraine, on retrouve le milliardaire Petro Porochenko, en tête des sondages, et l'ex-Premier ministre Ioulia Timochenko. Publiée après la clôture du dépôt des dossiers dimanche soir, la liste comprend un grand nombre de «petits candidats», comme un des leaders de la communauté juive, Vadym Rabynovitch, ou encore le représentant du Parti ukrainien de l'internet, Dark Vador, souvent vu sur le Maïdan de Kiev avec le casque et la cape du personnage de la «Guerre des étoiles».

La liste devrait toutefois nettement se raccourcir avec l'examen des dossiers de candidature, qui doit se poursuivre jusqu'au 4 avril. La campagne a connu un coup d'accélérateur jeudi avec la candidature de Ioulia Timochenko, qui, à 53 ans, semble déterminée à prendre sa revanche après avoir été devancée en 2010 par Viktor Ianoukovitch. Vendredi, le favori des sondages, Petro Porochenko, dont l'empire financier va du chocolat aux médias et qui était le seul oligarque à soutenir ouvertement la contestation pro-européenne, s'est déclaré. Il a reçu samedi le soutien de l'ex-champion de boxe Vitali Klitschko.

Tombé très bas dans les sondages, le Parti des régions du président déchu a investi de son côté Mikhaïlo Dobkine, ancien gouverneur de la région russophone de Kharkiv (est), mais plusieurs de ses représentants se sont lancés dans la course sans le soutien officiel de la formation, comme l'ancien vice-Premier ministre Iouri Boïko. Du côté des nationalistes pro-européens, le Parti Svoboda (liberté) soutient la candidature de son leader, Oleg Tiagnibok, et le groupe radical paramilitaire Pravy Sektor (Secteur droit) celle de Dmytro Iaroch.

Découvrez les candidats les plus importants dans notre diaporama.

Dark Vador annonce sa candidature:

Pas d'élection légitime

La Russie considère que des élections ne seraient pas légitimes en Ukraine sans réforme préalable de la Constitution, a déclaré un vice-ministre des Affaires étrangères, alors que Moscou insiste pour l'introduction du fédéralisme. «Nous voulons que la priorité soit de mener une réforme constitutionnelle qui tienne compte de l'opinion des régions», a déclaré le vice-ministre Grigori Karassine, cité par les agences. «C'est de cela que dépend en grande partie le succès des élections ukrainiennes», a-t-il ajouté. «Leur légitimité en dépend», a-t-il encore déclaré.

Ton opinion