Johann Ruppert: Un milliardaire vient en Suisse pour se faire vacciner en priorité
Publié

Johann RuppertUn milliardaire vient en Suisse pour se faire vacciner en priorité

Johann Ruppert, gérant des cliniques Hirslanden et actionnaire principal du groupe Richemont, a pu se faire vacciner contre le Covid-19 dans le canton de Thurgovie avant le début officiel des vaccinations. Pour cela, il s’est rendu en Suisse avec son jet privé.

par
ofu
1 / 2
Johann Ruppert est un entrepreneur d’origine sud-africaine. 

Johann Ruppert est un entrepreneur d’origine sud-africaine.

Richemont
Le premier centre stationnaire de vaccination a été inauguré mi-janvier 2021 à Frauenfeld (TG). 

Le premier centre stationnaire de vaccination a été inauguré mi-janvier 2021 à Frauenfeld (TG).

Staatskanzlei Thurgau

Il a d’abord tenté sa chance dans une clinique lucernoise avant de trouver ce qu’il cherchait dans le canton de Thurgovie: Johann Rupert, milliardaire sud-africain, est venu en Suisse un peu avant Noël avec son jet privé pour se faire vacciner contre le coronavirus. L’entrepreneur de 70 ans contrôle non-seulement le groupe de cliniques privées Hirslanden, mais est également l’actionnaire principal du groupe de luxe Richemont. C’est son lien avec le groupe Hirslanden, chargé de vacciner la population thurgovienne contre le virus, qui lui a permis d’obtenir un rendez-vous avant le début officiel de la campagne de vaccination le 12 janvier. Johann Rupert a été vacciné en priorité tout comme onze autres personnes dans le cadre d’un test avant le début de la campagne, confirme un porte-parole des cliniques privées au «TagesAnzeiger».

Contacté à son tour par le journal alémanique, Urs Martin, ministre thurgovien de la santé, assure qu’il ignorait tout de la vaccination de l’entrepreneur sud-africain. Il ajoute cependant que le groupe Hirslanden a bel et bien été autorisé à vacciner un nombre limité de personnes en guise de test avant le début officiel de la campagne.

De son côté, Nina Schläfli, présidente du PS Thurgovie, estime que cette affaire est un «affront pour les Thurgoviennes et Thurgoviens». Elle demande que la lumière soit faite sur ce qui s’est passé. Son avis est partagé par la conseillère nationale Regine Sauter (PLR/ZH). La conseillère nationale Ruth Humbel (PDC/AG), également présidente de la commission de la sécurité sociale et de la santé publique du National, qualifie cette affaire «d’insensible». Elle se demande par ailleurs si Johann Rupert s’est mis en quarantaine après son arrivée en Suisse, comme cela est exigé pour toute personne arrivant d’Afrique du Sud.

Le milliardaire justifie son agissement de la sorte: «Je veux montrer l’exemple aux employés de mes entreprises. Mon message: seul le vaccin nous permettra de sortir de cette crise.»

Groupes à risque vaccinés en priorité

L’Office fédéral de la santé publique rappelle que la stratégie nationale de vaccination prévoit de vacciner en priorité les personnes vulnérables, c’est-à-dire les personnes âgées (plus de 75 ans) et celles présentant une maladie préexistante. Interrogé à ce sujet, le groupe Hirslanden explique que Johann Rupert est bel et bien une personne à risque en raison de diverses maladies chroniques antécédentes et ce malgré le fait qu’il n’ait «que» 70 ans.

Ton opinion