Actualisé 18.10.2020 à 16:06

Elections communales en ValaisQuatre femmes élues à l’exécutif de Zermatt

Les 122 communes valaisannes élisent leurs représentants ce dimanche. Un millier de candidats sont en lice.

À Zermatt, le PDC y conserve sa majorité avec cinq sièges.

À Zermatt, le PDC y conserve sa majorité avec cinq sièges.

KEYSTONE

L’exécutif de Zermatt (VS) se féminise encore un peu plus: Quatre femmes ont été élues dimanche lors des élections communales. Leur représentation est ainsi doublée pour la législature à venir.

La démocrate-chrétienne Romy Biner-Hauser a été la mieux élue. Elle préside Zermatt depuis le 1er janvier 2017.

Trois autres femmes, dont une sortante, ont décroché un siège au conseil communal de la commune haut-valaisanne. Le PDC y conserve sa majorité avec cinq sièges.

Les jeux sont faits

Dans 22 communes, les jeux étaient déjà faits et les exécutifs ont été reconduits sans que les citoyens aient à voter. Une tendance qui «se renforce légèrement d’année en année dans le Haut-Valais», a indiqué à Keystone-ATS Maurice Chevrier, chef du service valaisan des affaires intérieures et communales.

Dans sept communes, soit Binn, Ferden, Embd, Simplon, Lax, Randa et Visperterminen, aucune liste n’a été déposée. A défaut de candidats officiels, n’importe quel citoyen, ou ceux ayant tout de même manifesté leur intérêt, peuvent être élus.

A Simplon-village, parmi les cinq élus, une femme fait son entrée dans le conseil communal. A Ferden, un deuxième tour sera nécessaire car deux des élus ont des liens de parenté directs. «En terme d›incompatibilité, les règles sont strictes: les liens les plus proches permis sont ceux de ‹premiers' cousins/cousines», rappelle Maurice Chevrier.

Le règne le plus long

Enfin à Bister, la plus petite commune du canton avec 33 âmes, le président en poste depuis 1976 a été reconduit tacitement. «Avec cette nouvelle législature, Edwin Zeiter aura sans doute le règne le plus long de l’époque moderne», souligne Maurice Chevrier.

Le PDC perd un siège à Collombey-Muraz

Le PDC a perdu sa majorité absolue au sein du conseil communal de Collombey-Muraz (VS). La gauche récupère le siège et comptera désormais deux représentants.

L’exécutif de Collombey-Muraz comptera pour la législature 2021-2024 trois PDC, deux PS, un PLR et un UDC. Le parti majoritaire était pourtant confiant malgré le départ de sa locomotive Yannick Buttet.

Le PLR, l’UDC, le PS et les Verts étaient dans les starting blocks, mais c’est finalement la gauche qui remporte le fauteuil. Le PDC a sans doute pâti des casseroles traînées par l’ex-président de la commune Yannick Buttet. «Le PDC va perdre des plumes, la population en a marre des affaires», avait assuré Barbara Lanthemann, présidente du parti socialiste du Valais romand à Keystone-ATS.

(ATS/NXP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!