Actualisé 15.01.2016 à 13:20

Marseille

Un millier de cartouches et 66 kg de cannabis saisis

Un coup de filet dans le milieu de drogue a permis le démantèlement d'un vaste réseau qui ciblait les quartiers nord de la ville française.

Une partie de la marchandise saisie par la police de Marseille.

Une partie de la marchandise saisie par la police de Marseille.

photo: AFP

La police a interpellé trois personnes et saisi notamment 66 kg de cannabis et un millier de cartouches d'armes à feu lors du démantèlement d'un réseau de trafic de drogue «extrêmement structuré» dans une cité de Marseille, a-t-elle annoncé vendredi.

«L'enquête menée par la brigade des stupéfiants de la sûreté départementale des Bouches-du-Rhône a impliqué beaucoup de surveillances physiques dans une cité, où, comme dans d'autres, la configuration est particulièrement compliquée pour les policiers», a commenté le commissaire Emmanuel Kiehl, chef de la sûreté départementale, lors d'un point-presse.

Derrière lui, sur trois tables trônaient la drogue, l'argent (67'000 euros, soit près de 73'400 fr.) et les munitions saisis, dont un chargeur et des cartouches de kalachnikov conditionnées dans une boîte métallique. Au total, 600 des cartouches saisies sont d'un calibre utilisé dans les kalachnikov.500 ventes par jour

Des pochons d'herbe et de résine de cannabis, ainsi que des «menus», présentant aux clients les produits à la vente - globalement de «bonne qualité», selon Emmanuel Kiehl - donnent une idée de l'organisation d'un réseau «extrêmement structuré», qui réalisait environ 500 ventes par jour dans la cité Campagne Lévêque, dans les quartiers Nord de la ville.

Les saisies ont eu lieu chez deux «nourrices», deux mères célibataires «socialement fragiles», a-t-on précisé de source policière.

Cette affaire a été réalisée dans le cadre du «pilotage opérationnel renforcé» en matière de lutte contre le trafic de drogue mis en place en avril 2015 sous l'égide du préfet de police des Bouches-du-Rhône. Cette méthode vise à multiplier les échanges, notamment entre les services de police judiciaire et ceux de la sécurité publique du département (DDSP).

En incluant cette affaire, ce pilotage opérationnel renforcé a permis, selon un communiqué de la DDSP, de réaliser 71 interpellations et de saisir 210 kg de cannabis, 10 kg de cocaïne et 1,3 million d'euros en moins d'un an. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!