Zurich: Un million de francs après les émeutes du «Binz»
Actualisé

ZurichUn million de francs après les émeutes du «Binz»

La valeur des marchandises pillées à cette occasion dans des magasins se monte à 75'000 francs.

Les affrontements entre des centaines de personnes et la police dans la nuit du 2 au 3 mars à Zurich ont fait pour 1,035 million de francs de dégâts.

Au total, 217 plaintes ont déjà été déposées, a indiqué jeudi la police municipale zurichoise. Des immeubles ont été sprayés, quelques commerces pillés, des vitres brisées et des voitures incendiées. Il n'y a eu aucune arrestation jusqu'à présent.

Dans la nuit du 2 au 3 mars, près de 2000 personnes se sont rassemblées dans le quartier de la «Binz», près d'un ancien bâtiment industriel occupé depuis 2006 par des squatteurs et utilisé comme centre alternatif. La manifestation n'était pas autorisée.

Commerces pillés

La police est intervenue pour contenir le rassemblement. La foule s'est alors déplacée en direction du Kreis 4, mettant le feu à des containers et des voitures. Des voitures de police ont été endommagées et quelques magasins pillés.

La police a alors fait usage de balles en caoutchouc et de lances à eau. Les manifestants se sont alors retirés vers le centre alternatif, dans le Kreis 3. Il n'y a pas eu de blessé.

Le 5 mars, la police a perquisitionné les locaux du centre alternatif. Une quarantaine de personnes ont été contrôlées, mais il n'y a pas eu d'arrestation. (ats)

Ton opinion