Jeux vidéo: Un «Minecraft» japonais avec un scénario béton
Actualisé

Jeux vidéoUn «Minecraft» japonais avec un scénario béton

A mi-chemin entre un jeu de construction et un jeu de rôle, «Dragon Quest Builders» est une réussite.

par
mmi

Largement inspiré par le soft du studio Mojang pour sa liberté de création presque infinie, le titre de Square Enix s'est enrichi d'une dimension jeu de rôle qui arrondi grandement les angles et qui le fait se démarquer de son concurrent. Initialement sorti sur les consoles Sony fin 2016, «Dragon Quest Builders» est arrivé dernièrement sur la Switch.

Les terres d'Alefgard ont été dévastées par le maléfique Dragonlord et plongées dans les ténèbres. Le joueur endosse alors le rôle du légendaire bâtisseur réveillé par l'Esprit Gardien pour redonner sa gloire d'antan au royaume. Et pour cela, il doit récolter des ressources, reconstruire un village et attirer les quidams pour le repeupler et les faire travailler afin d'acquérir assez de puissance pour vaincre le méchant sorcier. De multiples quêtes où l'on doit pourfendre quelques monstres donnent des matériaux supplémentaires et permettent de varier les plaisirs.

Aussi addictif que son cousin suédois, «Dragon Quest Builders» se laisse parcourir du début à la fin sans fautes majeures. On regrettera tout de même le manque de challenge au niveau des échauffourées et des ennemis pas très malins. (mmi/20 minutes)

PS4, Switch, Vita. Square Enix. Multi.

Age Pegi: 7 ans.

****

Ton opinion