Actualisé 22.10.2010 à 20:20

EquateurUn mineur meurt 2h avant l'arrivée des secours

Deux mineurs coincés par un éboulement dans une mine équatorienne sont décédés peu avant l'arrivée des secours.

Deux mineurs sont décédés après avoir passé six jours sous terre, en Equateur.

Deux mineurs sont décédés après avoir passé six jours sous terre, en Equateur.

L'un des deux mineurs équatoriens retrouvés morts mercredi, après six jours d'excavations pour tenter de les sauver suite à un éboulement, est décédé seulement deux heures avant l'arrivée des secours. Le rapport d'autopsie consulté par l'AFP le révèle.

Angel Vera, âgé de 29 ans, est mort deux heures trente avant que soit pratiqué l'examen sur son corps, découvert mercredi soir dans la mine de Casa Negra, à Portovelo, une localité située dans la province d'El Oro, à quelque 405 km au sud-ouest de Quito, indique le rapport du médecin légiste René Ortega.

Le deuxième homme, Pedro Mendoza, âgé de 28 ans, a péri 30 heures avant l'arrivée des secours, indique le rapport de ce médecin de Zaruma, localité proche de Portovelo. Pour les deux, la mort a été entraînée par une asphyxie, faute d'oxygène.

Eboulement fatal

Mercredi soir, après six jours de recherches ininterrompues par quelque 80 employés de la mine qui se relayaient pour dégager les décombres, un nouvel éboulement avait retardé l'avancée des secours, un délai sans doute fatal pour Angel Vera.

Deux autres employés de la mine avaient été retrouvés morts dès samedi, au lendemain de l'éboulement qui les avait bloqués le 15 octobre au cinquième niveau sous terre de cette mine d'or et d'argent, la plus ancienne d'Equateur.

Espoir

Jusqu'au dernier instant, les autorités et l'entreprise exploitant le site avaient gardé espoir de sortir les deux mineurs restants vivants, estimant qu'ils avaient pu se réfugier dans un lieu de la mine disposant en principe d'oxygène jusqu'à mercredi.

L'éboulement s'était produit à peine deux jours après le spectaculaire sauvetage de 33 mineurs chiliens bloqués pendant 69 jours à plus de 600 mètres sous terre.

(ats/afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!