Soudan: Un ministre d'Etat recherché par la CPI nommé gouverneur
Actualisé

SoudanUn ministre d'Etat recherché par la CPI nommé gouverneur

Le président soudanais Omar el-Béchir a décidé de nommer Ahmed Haroun comme gouverneur d'une province pétrolière disputée après l'avoir relevé de ses fonctions de ministre d'Etat.

M. Haroun est recherché par la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes de guerre au Darfour.

M. Béchir, lui-même visé par un mandant d'arrêt de la CPI pour le même motif, a publié un décret jeudi soir nommant M. Haroun gouverneur de la province du Kordofan-Sud, où le statut politique et administratif de la région pétrolifère d'Abyei reste l'un des principaux contentieux dans l'application de l'accord de paix entre le nord et le sud du Soudan.

Ahmed Haroun était jusqu'à présent ministre d'Etat pour les affaires humanitaires, malgré un mandat d'arrêt contre lui lancé en 2007 par la CPI qui l'accuse de crimes de guerre et contre l'humanité au Darfour. Le mandat visait également le chef de la milice pro-gouvernementale janjawid Ali Kosheib.

Le président Omar el-Béchir a toujours refusé d'extrader les deux hommes, affirmant qu'il mettrait en place lui-même un tribunal apte à les juger.

Le Darfour, dans l'ouest du Soudan, est ravagé par la guerre civile depuis 2003 et est à l'origine de 300 000 morts selon l'ONU - 10 000 selon Khartoum- et 2,7 millions de déplacés.

Le Kordofan, divisé en deux Etats fédérés (Sud et Nord), est limitrophe du Darfour et de la région autonome du sud-Soudan sortie en 2005 d'une guerre de 21 ans qui a fait près de 1,5 million de morts.

(ats)

Ton opinion