Venezuela: Un ministre encourage la police à la délation
Actualisé

VenezuelaUn ministre encourage la police à la délation

Le ministre de l'Intérieur et de la Justice du Venezuela, Miguel Rodriguez, a diffusé samedi dans les rangs de la police son numéro de téléphone portable.

Les officiers subalternes pourront rapporter les méfaits de leurs supérieurs.

«Les nouveaux policiers (...) vont généralement avoir des supérieurs brillants, préparés, mais aussi parfois des supérieurs malhonnêtes. Dénoncez-les sans crainte, car ils causent du tort à l'autorité de la police vis-à-vis de la population», a déclaré le ministre lors d'une cérémonie officielle à Caracas retransmise par la télévision officielle VTV.

La corruption dans les rangs de la police est considérée par des observateurs comme l'une des principales causes de la criminalité galopante qui ravage le pays, l'un des plus dangereux au monde, avec un taux d'homicides compris entre 79 et 39 pour 100'000 habitants en 2013, selon une ONG locale ou le gouvernement.

Appels ou sms

Après avoir communiqué son numéro de téléphone portable aux autorités et aux policiers assistant à la cérémonie, il les a invités à l'appeler ou à lui envoyer des sms pour dénoncer les faits dont ils auraient connaissance.

«Faites-moi passer l'information et immédiatement, nous arracherons la tête de ce supérieur. Nous ne pouvons pas tolérer plus d'immoralité dans la police nationale, c'est la seule façon dont nous pouvons gagner l'estime et le respect du peuple vénézuélien», a-t-il ajouté.

Violence endémique

Théâtre d'une violence endémique, le Venezuela a été choqué cette semaine par le double meurtre par balles d'une actrice et ex-miss, et de son mari, par des voleurs au bord d'une autoroute. Ce nouvel épisode a provoqué une forte émotion et contraint les autorités à lancer un énième plan de lutte contre l'insécurité.

D'après les analystes, cette criminalité galopante est due à une impunité criante, ainsi qu'aux millions d'armes illégales en circulation dans le pays, à un système judiciaire inefficace et à la corruption policière. (ats)

Ton opinion