11.09.2020 à 03:52

BrésilUn ministre traite les jeunes athées de «zombies existentiels»

Le ministre brésilien de l’Éducation attribue au manque de valeurs, notamment religieuses, le taux de suicide chez les jeunes.

Milton Ribeiro.

Milton Ribeiro.

AFP

Le ministre brésilien de l’Éducation, le pasteur évangélique Milton Ribeiro, a affirmé jeudi que les jeunes sans foi étaient des «zombies existentiels» et que le manque de valeurs était l’une des principales causes du fort taux de suicide à cet âge.

«Il n’y a plus de jeunesse qui croie dans des choses comme Dieu, la politique, la religion et la famille. Ils ont totalement perdu les références. (…) Nous avons aujourd’hui au Brésil, du fait, à mon avis, de cette disparition de l’absolu et des certitudes, de véritables zombies existentiels», a dit le ministre lors d’un événement sur la prévention du suicide et l’automutilation.

«Sans aucun but»

«La grande mode des sociologues, des philosophes et de certains courants politiques est de tout détruire (…) sans rien mettre à la place. C’est pour ça que nos jeunes adolescents ont ce vide qui les amène à vivre sans aucun but, à s’enlever leur propre vie», a-t-il ajouté.

Quelque 12’000 personnes se suicident chaque année au Brésil, selon les chiffres officiels du pays qui compte 212 millions d’habitants.

Milton Ribeiro, 62 ans, pasteur de l’Église presbytérienne de Santos, dans l’État de São Paulo (sud-est), est le quatrième ministre de l’Éducation du gouvernement de Jair Bolsonaro, président d’extrême droite qui a conquis le pouvoir avec le soutien des puissants milieux évangéliques.

(AFP/NXP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!