Actualisé 12.10.2016 à 11:22

Syrie

Un miracle dans l'enfer d'Alep

Un photographe de l'AFP a immortalisé l'impressionnant sauvetage d'un enfant pris dans les décombres de la ville bombardée.

de
joc
1 / 3
Un enfant, coincé sous les gravats, a pu être sorti de sa situation désespérée.

Un enfant, coincé sous les gravats, a pu être sorti de sa situation désespérée.

AP/Uncredited
AFP/Thaer Mohammed
Il a été emmené à l'hôpital.

Il a été emmené à l'hôpital.

AFP/Thaer Mohammed

Des images très impressionnantes publiées mardi par l'AFP montrent le sauvetage d'un enfant syrien, pris au piège dans les décombres d'Alep. L'enfant a été secouru par les Casques blancs syriens dans le quartier d'Al-Fardous, détenu par les forces rebelles. Ils ont donné de l'oxygène au jeune garçon avant de l'emmener à l'hôpital, rapporte le «Daily Mail».

Pendant ce temps en France, le chef de la diplomatie française, Jean-Marc Ayrault, a estimé que le président russe «a refusé de venir parler de la Syrie» à Paris car «cela aurait été très embarrassant» pour lui, au moment où les bombardements russes s'intensifient sur Alep. «Vladimir Poutine a refusé de venir parler de la Syrie, c'est ça qu'il faut retenir. Et ça, je le regrette», a déclaré M. Ayrault sur Europe 1, au lendemain de l'annonce par le Kremlin de l'annulation de la visite de Vladimir Poutine à Paris, prévue le 19 octobre.

Impasse diplomatique

Des bombardements sur les quartiers rebelles d'Alep ont tué mardi au moins 25 civils, alors que cinq écoliers ont péri dans une attaque rebelle dans le sud de la Syrie.

Sur le plan diplomatique, la communauté internationale se montre toujours incapable de s'entendre pour faire cesser le bain de sang dans les quartiers rebelles d'Alep. La ville est devenue un des symboles de la guerre qui déchire la Syrie depuis mars 2011.

Des centaines de personnes, en grande majorité des civils, y ont perdu la vie dans des bombardements particulièrement violents depuis le début le 22 septembre d'une offensive de l'armée syrienne, appuyée par son allié russe. (joc/afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!