Actualisé 23.04.2008 à 15:26

Un miracle pour Roger Federer à Monte-Carlo

Roger Federer peut croire que les miracles existent bien en tennis. Le no 1 mondial est revenu de l'enfer lors des seizièmes de finale de l'Open de Monte-Carlo.

Trois jours après avoir remporté son premier titre de l'année à Estoril, Roger Federer a balbutié son tennis contre un "nobody" du Circuit. No 17 espagnol, Ramirez Hidalgo n'avait pas encore gagné un seul match cette année sur le Circuit avant de mettre les pieds à Monte-Carlo. Mardi, il avait affronté un adversaire - le Français Gilles Simon - amoindri par une blessure au dos. Mercredi, la peur de gagner qui l'a saisi soudainement ne lui a pas permis de signer, à trente ans passés, l'impensable exploit de sa carrière.

Après un premier set sans histoire, Roger Federer a perdu le fil de son tennis. Le Bâlois cédait pour la première fois son engagement dans la deuxième jeu du deuxième set après avoir pourtant mené 30-0. Il ne fut jamais en mesure de recoller au score dans cette manche. Dans la troisième, il a vécu un véritable cauchemar pendant un quart d'heure, le temps pour Ramirez Hidalgo de mener 4-0. Le joueur d'Alicante gagnait ensuite un troisième jeu de service pour mener 5-1. L'affaire semblait pliée dans la mesure où Ramirez Hidalgo avait l'occasion de servir à deux reprises pour le match. Mais il n'a pas eu le relâchement nécessaire pour conclure. Federer a finalement gagné au tie-break en s'imposant 6-1 3-6 7-6 en 2h03.

Comment Roger Federer va-t-il réagir après une telle entame ? Après ce coup de chaleur, le Bâlois sera peut-être complètement libéré. Ou alors sa confiance, déjà entamée par son manque de réussite en début d'année, sera encore davantage altérée. La réponse tombera dès jeudi avec un huitième de finale contre Gaël Monfils (ATP 64), un joueur d'une toute autre trempe que Ramirez Hidalgo.

(si)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!