Un missile nord-coréen serait prêt au lancement
Actualisé

Un missile nord-coréen serait prêt au lancement

La Corée du Nord a fini de charger en carburant un missile à longue portée, rapporte dimanche le quotidien New York Times sur son site internet. Cette opération évoque la grande imminence d'un tir d'essai.

Selon ce journal, des responsables américains estiment après examen d'images satellites que la Corée du Nord a achevé le ravitaillement en carburant du missile balistique Taepodong-2, d'une portée de 3500 à 6000 km et capable d'atteindre les Etats-Unis.

"L'alimentation d'un missile en carburant est généralement considéré comme une étape irréversible" avant le tir, selon le quotidien.

La secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice a demandé à Pékin pendant le week-end de faire pression sur Pyongyang pour qu'il ne lance pas son missile balistique intercontinental, selon la même source.

Des responsables du Département d'Etat ont également téléphoné aux délégués nord-coréens aux Nations unies, à New York, pour les mettre en garde contre un tir.

Les Etats-Unis, le Japon et la Corée du Sud ont déjà lancé des mises en garde à la suite de rumeurs sur l'imminence de tirs d'essai de missiles nord-coréens, alors que Pyongyang accélère son programme d'armement nucléaire sans tenir compte des pourparlers visant à lui faire abandonner ces armes.

Des responsables japonais cités par la presse avaient indiqué qu'il était improbable que la Corée du Nord procède dimanche à un tir d'essai de missile. (ats)

Ton opinion