Genève: «Un mois idéal» pour construire un pont

Actualisé

Genève«Un mois idéal» pour construire un pont

La construction du Pont Hans Wilsdorf, à Genève, n'a pour l'instant enregistré aucun retard.

Le plus dur a été fait avec l'achèvement des travaux dans l'eau. (Photo: dr)

Le plus dur a été fait avec l'achèvement des travaux dans l'eau. (Photo: dr)

Sauf imprévu, l'ouvrage d'art, qui enjambe l'Arve, devrait être ouvert à la circulation en juin 2012.

Aucun pont n'a été construit ces 50 dernières années à Genève. Ce chantier s'est ouvert en janvier dernier. Les travaux dans l'Arve ont ainsi pu être réalisés lorsque les eaux de la rivière étaient basses. «Le mois de février, avec un temps assez sec et froid, s'est avéré idéal», a d'ailleurs relevé mardi David Amsler, l'ingénieur civil responsable du projet.

Le pont, d'une longueur de 85 mètres, sera composé d'une ossature d'anneaux en acier de 1500 tonnes. Les pièces métalliques sont fabriquées par l'entreprise Zwahlen & Mayr, à Aigle (VD). Les premiers éléments de cette armature seront acheminés à Genève d'ici à la fin de l'été, ont indiqué les responsables des travaux.

Le pont va se situer dans le prolongement de la rue de l'Ecole de médecine et de la rue Hans-Wilsdorf. Il va remplacer la passerelle des Vernets, un ouvrage construit par l'armée en 1962. D'une largeur de 15,5 mètres, le nouveau pont n'aura pas de piles. Tout son poids reposera sur les deux culées.

La Fondation Wilsdorf (Rolex) finance l'ensemble des travaux. Elle prend aussi en charge le réaménagement du la rue Hans-Wilsdorf et d'une partie de la rue de l'Ecole de médecine. La Fondation Wilsdorf tient à garder confidentiel le prix du pont offert à la Ville de Genève.

(ats)

Ton opinion