Afghanistan: Un mollah reconnu coupable du viol d'une fille
Actualisé

AfghanistanUn mollah reconnu coupable du viol d'une fille

Un mollah afghan a été condamné ce week-end à 20 ans de prison pour le viol d'une fillette de onze ans, ont indiqué dimanche des responsables.

La victime avait porté l'affaire devant les tribunaux malgré la vive opposition de sa famille qui menaçait de la tuer pour l'avoir «déshonorée». La jeune fille avait été violée en mai dernier par un mollah enseignant les préceptes de la religion musulmane à des gamines dans le nord du pays.

La jeune victime avait tenté de cacher l'affaire, mais avait été admise ensuite à l'hôpital pour des saignements, ce qui a permis aux médecins de découvrir qu'elle avait été violée, et aux autorités d'arrêter le religieux.

Selon des militantes féministes afghanes, l'enfant a dû fuir sa famille, qui menaçait de la tuer pour l'avoir «déshonorée», et se cacher dans un refuge pour femmes.

«Tu dois mourir»

«Après le viol, la famille de la fillette voulait la tuer, ils avaient trop honte, même les infirmières à l'hôpital ne voulaient pas la traiter lorsqu'elle saignait», a dit la directrice de l'organisation non gouvernementale Women for Afghan Women (WAW) pour la province de Kunduz (nord).

«Des membres de la famille lui criaient: 'Tu dois mourir, car tu jettes la honte sur notre famille' et 'nous allons te tuer et jeter ton corps à la rivière'», a raconté la militante dont l'organisation a défendu et aidé la jeune fille en l'exfiltrant de l'hôpital pour la cacher dans un refuge de Kaboul.

Selon un autre membre de l'ONG, le mollah avait reconnu avoir eu une relation sexuelle avec la gamine, mais avait tenté de convaincre la cour que cette relation était consensuelle pour alléger sa peine à 100 coups de fouet. (ats)

Ton opinion