Etats-Unis: Un monstre suceur de sang à Houston
Actualisé

Etats-UnisUn monstre suceur de sang à Houston

Un animal ressemblant au chupacabra, créature du folklore latino-américain, a été aperçu au Texas. Les experts laissent même entendre qu'on pourrait l'y élever.

par
Cécile Fandos
à Austin (Texas)
Des habitants de Houston auraient aperçu le légendaire animal en train de se promener dans le voisinage.

Des habitants de Houston auraient aperçu le légendaire animal en train de se promener dans le voisinage.

Inventé il y a un peu plus de vingt ans à Porto Rico et au Mexique, le chupacabra («suceur de chèvres» en espagnol) pourrait réellement exister. C'est ce que rapporte le très sérieux «Houston Chronicle» dans un article intitulé «Le chupacabra aperçu à Houston pourrait être un animal réel élevé à dessein».

Le sujet fait suite à un reportage de la chaîne locale de NBC dans lequel un exterminateur de nuisible, Claude Griffin, de la société Gotcha Pest Control, affirme que «les gens croisent des animaux et les lâchent en liberté pour ensuite pouvoir affirmer qu'ils ont capturé un chupacabra. Ils pratiquent leur reproduction à la perfection».

La créature relève de la légende urbaine et la chaîne de télévision admet que «la plupart lèvent les yeux au ciel quand on parle de chupacabra». Mais, après que des habitants d'un quartier du nord-ouest de Houston situé en bordure de rivière ont déclaré avoir aperçu le chupacabra à plusieurs reprises ces dix derniers jours, la chaîne a dépêché l'expert en animaux sauvages pour en avoir le cœur net.

«Regardez comme cette patte est longue», s'exclame Claude Griffin en examinant les photos prises par un riverain. Et avant de reconnaître les empreintes du mystérieux animal lancé à la poursuite d'un raton-laveur.

Animal à abattre ou à protéger ?

Peu importe qu'on n'ait jamais établi de différence avec les chiens sauvages et les coyotes depuis plus de vingt ans que l'animal est signalé à Porto Rico, au Mexique, dans différents pays d'Amérique Latine et dans le Sud des Etats-Unis. «Ce sont de vrais animaux issus de croisements potentiellement dangereux pour les humains, renchérit Claude Griffin dans le «Houston Chronicle». Ils sont à la recherche de nourriture et tueraient sans doute votre chat s'ils le croisaient.»

Même le service des animaux errants de la municipalité de Houston ne nie pas l'existence de l'animal mythique. «Des porte-paroles ont dit qu'ils avaient entendu parler de gens qui élevaient des chiens ressemblant aux loups géants du Trône de fer», écrit le «Chronicle». «Vous pouvez croiser les espèces», a déclaré un employé municipal au quotidien. «Mais pour le moment, nous n'en avons vu aucun.»

La chasse au chupacabra est néanmoins bien lancée et le «Houston Chronicle» rapporte que les groupes de défense des animaux ont déjà lancé à un appel à ne pas tuer un animal sauvage, quel qu'il soit.

-FranceUSAMedia.com

Ton opinion