Un morceau de glace abîme la protection thermique d'Endeavour
Actualisé

Un morceau de glace abîme la protection thermique d'Endeavour

Washington - La protection thermique de la navette spatiale américaine Endeavour semble avoir été abîmée par l'impact d'un morceau de glace peu après le lancement, a annoncé la NASA.

L'ampleur de ce dommage n'est toutefois pas encore déterminée.

"Selon moi, ça ressemble bien à l'impact d'un morceau de glace", a déclaré vendredi John Shannon, le responsable de la mission. L'agence spatiale américaine ne sait pas encore ce que cela peut signifier pour la mission.

Une inspection ciblée à l'aide d'une caméra est prévue dimanche afin d'évaluer l'ampleur du dégât, notamment sa profondeur. Si la NASA estime que l'entaille de 7,6 cm menace la sécurité d'Endeavour, les astronautes devront effectuer une sortie pour la colmater.

Sur une tuile

Une analyse balistique faite à partir des images radar indique qu'un des débris qui s'est détaché du réservoir externe 58 secondes après le lancement et qui a heurté le ventre de la navette, était apparemment un morceau de glace et non de la mousse isolante beaucoup plus léger, a expliqué le responsable de la NASA.

Un premier examen des photos prises vendredi du dessous d'Endeavour par les occupants de la Station spatiale internationale (ISS), peu avant son amarrage montre un "sillon" sur une des tuiles formant le bouclier thermique de l'orbiteur.

Cette tuile se trouve près de l'une des portes du train d'atterrissage principal. Des petites marques blanches sont aussi visibles sur d'autres tuiles avoisinantes.

Mousse isolante

Ces tuiles protègent la structure en aluminium de la navette contre des températures qui atteignent 1500 degrés sous l'effet du frottement à grande vitesse sur les couches de l'air lors du retour dans l'atmosphère.

La plupart des neuf débris filmés par l'une des nombreuses caméras suivant le lancement de la navette sont de petits morceaux de mousse isolante détachés du réservoir externe rempli d'hydrogène et d'oxygène liquide à très basse température.

La glace se forme par le contact de l'humidité de Floride (sud- est) sur certaines parties extrêmement froides du réservoir normalement protégées par de la mousse isolante pour justement éviter ce problème.

Sept morts en 2003

La NASA a procédé à d'importantes modifications du réservoir externe après l'accident de Columbia le 1er février 2003, dans lequel sept astronautes ont été tués par la désintégration de l'appareil lors de son retour dans l'atmosphère. Un morceau de la mousse isolante de la navette s'était détaché, perçant son blouclier thermique au décollage.

Endeavour s'est arrimée vendredi à l'ISS, 344 km au-dessus de la Terre.

(ats)

Ton opinion