France: Un mort dans une tentative de passage en masse
Actualisé

FranceUn mort dans une tentative de passage en masse

Près de 1500 migrants ont tenté dans la nuit de mardi à mercredi d'aller de France en Grande-Bretagne en passant par le tunnel sous la Manche. Un des candidats à l'exil a perdu la vie.

Depuis plusieurs semaines, les tentatives d'intrusion de migrants sur le site d'Eurotunnel sont quotidiennes.

Depuis plusieurs semaines, les tentatives d'intrusion de migrants sur le site d'Eurotunnel sont quotidiennes.

Le site d'Eurotunnel à Calais, dans le nord de la France, a de nouveau été l'objet d'au moins «1500» tentatives d'intrusions de migrants dans la nuit de mardi à mercredi, a indiqué à l'AFP une source policière. La veille déjà, 2000 clandestins avaient fait une tentative similaire.

La personne décédée, d'origine soudanaise, aurait «entre 25 et 30 ans». Elle aurait été percutée par un camion «qui descendait d'une navette pendant qu'il essayait de grimper» dans le train, a indiqué une source policière. Il s'agit de la neuvième personne décédée aux environs du site d'Eurotunnel depuis le début du mois de juin.

Pas mal de boulot

«Nos équipes ont retrouvé un corps ce matin et les pompiers ont confirmé le décès de la personne», a déclaré une porte-parole d'Eurotunnel. «Tout s'est passé cette nuit, et à 06h00, les policiers avaient encore pas mal de boulot», a-t-elle ajouté, précisant qu'on lui avait rapporté la présence «d'entre 500 et 1000 migrants» aux abords du site du tunnel sous la Manche.

«C'est très préoccupant. Nous collaborons étroitement» avec les autorités françaises pour faire face à la situation, a réagi le Premier ministre britannique David Cameron, en marge d'une visite à Singapour.

Comité Cobra

La ministre britannique de l'Intérieur, Theresa May, va présider une réunion d'urgence du comité Cobra, constitué de ministres et responsables de la sécurité, pour aborder les incidents de Calais. La veille, elle avait reçu la visite de son homologue français, Bernard Cazeneuve, venu discuter de la question migratoire.

La pression migratoire est très forte à Calais, point de passage le plus proche de la Grande-Bretagne depuis le continent européen. Cette proximité attire sur place depuis des années les clandestins en quête de gagner ce qu'ils voient comme l'«eldorado» britannique.

De plus en plus massives

Depuis plusieurs semaines, les tentatives d'intrusion de migrants sur le site d'Eurotunnel sont quotidiennes et de plus en plus massives. Certains de ces migrants peuvent faire plusieurs tentatives d'intrusion au cours de la nuit.

Lors de la nuit précédente, Eurotunnel avait déjà indiqué que près de 2000 tentatives d'intrusion de migrants avaient été recensées. C'était «la tentative d'intrusion la plus importante depuis un mois et demi», avait déclaré à l'AFP un porte-parole d'Eurotunnel.

Du fait d'un conflit social entre la compagnie maritime MyFerryLink et le propriétaire de ses bateaux, le groupe Eurotunnel, le port de Calais a été bloqué en grande partie depuis juin. De nombreux migrants ont alors essayé de profiter de la paralysie du trafic transmanche pour monter dans les camions à l'arrêt à Calais. (ats)

Eurotunnel dit avoir intercepté 37'000 migrants par ses propres moyens

Le groupe Eurotunnel a affirmé mercredi avoir intercepté depuis le 1er janvier plus de 37'000 migrants par ses propres moyens et appelé les Etats à une «réaction appropriée», après 1500 tentatives d'intrusions effectuées par plusieurs centaines de clandestins dans la nuit, et la mort de l'un d'entre eux.

«Eurotunnel a alerté depuis plusieurs mois la Commission intergouvernementale du Tunnel sous la Manche et les pouvoirs publics de l'explosion du nombre de migrants présents dans le Calais (nord de la France), et des conséquences, parfois dramatiques, que cela pourrait avoir», souligne l'exploitant du tunnel sous la Manche dans un communiqué, ajoutant que la situation «dépasse ce qu'un concessionnaire peut raisonnablement faire».

Ton opinion