Actualisé 09.05.2007 à 23:26

Un mouvement décalé pour réchauffer la femme

PARIS – Le Mouvement de Réchauffement de la Femme (MRF) compte déjà 42 000 adeptes sur Internet.

Lors d'une tournée dans cinq villes en France, les trois fondateurs du MRF vont prouver qu'il est possible de lever une bombe sexuelle malgré un physique peu avantageux. Leur mouvement loufoque et macho lancé il y a deux semaines a réuni 42 000 inscrits sur leur site Web. Ceux-ci postent des vidéos de la libération du «BomChickaWahWah» des femmes. «C'est le potentiel libidinal des filles qui s'exprime par un cri lorsqu'un homme les attire», lâche Alexandra de Lassus, attachée de presse des déodorants Axe. Le parfum est à l'origine de cette campagne décalée qui s'accompagne de spots télévisés humoristiques. Axe est abonné aux publicités virales et communautaires. Au Brésil, sur le site YouTube, Axe a posté la vidéo d'un mannequin qui fait un strip-tease devant sa webcam et livre son numéro de téléphone. Ce dernier aiguille sur The Million Axe homepage. Les intéressés peuvent déposer leurs photos sur ce site inspiré de la célèbre «One million dollars homepage». L'an dernier, Axe avait distribué plusieurs centaines de milliers de cliqueurs, petit compteur manuel, dans toute l'Europe. La campagne «Click» a propulsé le déo Click quatrième référence des déodorants pour homme et premier parfum de la marque. En 2006, Axe a progressé ainsi de 20,4% à 21,1% de parts de marché s'agissant des déodorants pour hommes. Et ceci pour un investissement dont le montant est confidentiel mais qui reste peu élevé.

Giuseppe Melillo

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!