Publié

BrexitUn mouvement pro-Brexit migre son site internet vers l’UE

Pour pouvoir conserver son nom, le site internet Leave.EU a déménagé en Irlande. Une belle ironie pour ce mouvement dont le rôle a été déterminant dans le référendum sur la sortie du Royaume-Uni.

Les partisans de Leave.EU brandissent des drapeaux de l’Union et applaudissent les résultats du référendum le matin du 24 juin 2016.

Les partisans de Leave.EU brandissent des drapeaux de l’Union et applaudissent les résultats du référendum le matin du 24 juin 2016.

Archives/AFP

Le mouvement pro-Brexit Leave.EU, dont le rôle a été déterminant dans le référendum sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, a indiqué jeudi avoir transféré le siège de son site internet en Irlande pour pouvoir conserver son adresse en .eu.

Leave.EU a été fondé en 2015 par l’homme d’affaires Arron Banks pour défendre le Brexit, devenu complètement effectif depuis le 1er janvier.

Le mouvement n’avait pas été choisi par la Commission électorale britannique pour mener la campagne officielle du camp des pro-Brexit avant le référendum de 2016 mais, très présent sur les réseaux sociaux, il avait été décisif dans le vote de 52% des Britanniques en faveur du retrait.

Direction Waterford

Dans un email à l’AFP, un des responsables de Leave.EU, Andrew Wigmore, a confirmé des informations de la presse irlandaise faisant état d’un transfert du siège de son site internet à Waterford, ville de la côte sud-est de l’Irlande, au sein de l’UE.

Depuis le 1er janvier, les relations entre l’UE et le Royaume-Uni, qui n’est plus membre du marché unique et de l’union douanière européens, sont régies par un accord de libre-échange.

EURid, organisme indépendant chargé par l’UE de gérer les noms de domaine .eu, a prévenu les gestionnaires de sites britanniques qu’ils ne pouvaient conserver cette adresse européenne que s’ils établissaient une entité légale dans un pays membre.

(AFP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!