Actualisé

BolivieUn mythe brisé: Julio prend du Viagra

En plein show, le latin lover jette un froid: pour assurer au lit, il dit avoir besoin d'une aide en forme de pilule bleue.

par
Pascal Pellegrino

Par le passé, Julio Iglesias déclarait que son talent ne se cachait pas dans sa voix, mais... entre ses jambes.

Samedi passé, en face de 7000 spectateurs qui assistaient à son concert à Santa Cruz, en Bolivie, le chanteur espagnol a lancé: «Je dois prendre du Viagra. Auparavant, j'étais obsédé par le besoin de faire l'amour avant de chanter. Aujourd'hui, si je fais l'amour avant le concert, je ne peux plus chanter...»

Devant cette franchise pour le moins émouvante, le public a applaudi la très intime «confession» de la star.

En 1998, Julio Iglesias avait déclaré au magazine française L'Express qu'il avait essayé la pilule bleue pour traiter les troubles de l'érection, mais, disait-il, «J'en ai tâté deux fois. La première m'a mis le crâne en compote. La seconde n'a pas déclenché grand-chose.»

Si le crooner établi à Miami a effectivement besoin de cette petite aide chimique, cela semble lui réussir, car selon la rumeur, l'épouse de Julio, Miranda, est enceinte d'un sixième enfant avec le latin lover de 66 ans.

Si c'est vraiment le cas, il s'agira du neuvième enfant d'Iglesias. Encore deux, et ce passionné de football pourra créer sa propre équipe!

Julio Iglesias chantant avec son fils Julio junior, en février 2009, à Miami:

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!