Drame sur le Léman - Il saute de son voilier et ne remonte pas
Publié

Drame sur le LémanIl saute de son voilier et ne remonte pas

Un homme de 78 ans a disparu mardi après-midi dans le lac après avoir sauté à l’eau depuis son bateau au large de Lugrin, en Haute-Savoie. Son corps n’a pas encore été retrouvé.

par
Samantha Medley
La gendarmerie vaudoise du lac et ses homologues français ont été mobilisés mardi pour rechercher un homme disparu dans les eaux du Léman. 

La gendarmerie vaudoise du lac et ses homologues français ont été mobilisés mardi pour rechercher un homme disparu dans les eaux du Léman.

Police cantonale vaudoise 

Un Suisse de 78 ans s’est noyé mardi après-midi sur le lac Léman, au large de Lugrin, en Haute-Savoie. Alors qu’il naviguait à bord d’un voilier en compagnie de son épouse, il a sauté à l'eau et a coulé à pic dans une zone à plus de 200 mètres de profondeur.

«A 16h50, nous avons été bipés pour une recherche de personne. Des moyens importants ont été engagés. Le sauvetage suisse d’Ouchy, la brigade de gendarmerie vaudoise du lac, un hélicoptère de la Rega, la gendarmerie nautique française, des plongeurs, des pompiers ainsi qu’un chien spécialisé en recherches aquatiques ont été déployés sur place. Vers 18h30, la mission s’est achevée. Force est de constater que le nageur s’est noyé», raconte un internaute.

Recherche du corps

L’opération de secours s’est terminée en début de soirée. Depuis, les recherches se poursuivent pour localiser le corps. Elles pourraient prendre plusieurs jours. «Une fois qu’on aura localisé l’endroit exact, on verra dans quelle mesure on va pouvoir récupérer le corps. L’homme ne peut pas descendre avec des moyens traditionnels. Il faudra soit un scaphandre, soit un robot», explique Thomas Le Pitois, commandant second de la compagnie de gendarmerie de Thonon-les-Bains.

Dans cette opération, la gendarmerie vaudoise du lac est appelée à prêter assistance à ses homologues français qui ne sont pas équipés de robot de plongée. Une enquête administrative a été ouverte pour connaître les circonstances de la noyade.

Ton opinion