Actualisé

SlovaquieUn nationaliste élu gouverneur régional

Un nationaliste d'extrême droite, connu pour son discours anti-Rom, a été élu gouverneur de la région de Banska Bystrica, en Slovaquie.

Kotleba a été interpellé à plusieurs reprises et mis en examen pour ses propos extrémistes.

Kotleba a été interpellé à plusieurs reprises et mis en examen pour ses propos extrémistes.

Marian Kotleba a créé la surprise en battant son rival du parti social-démocrate au pouvoir, au second tour des élections régionales dont les résultats ont été publiés dimanche.

Ex-leader du groupe d'extrême droite «Slovenska Pospolitost» («Communauté slovaque»), Marian Kotleba est âgé de 36 ans. Cet instituteur dirige actuellement le petit parti nationaliste «Notre Slovaquie», dont les membres portent des uniformes inspirés d'uniformes nazis de la Seconde Guerre mondiale.

Au premier tour, M. Kotleba n'avait obtenu que 21,3% des voix, si bien que ses chances d'être élu au poste de gouverneur étaient généralement jugées minces par les analystes. Au second tour, il a battu son rival du parti social-démocrate au pouvoir Smer-SD Vladimir Manka, par 55,5% des voix contre 44,5%.

Plusieurs interpellations

M. Kotleba a été interpellé à plusieurs reprises et mis en examen pour ses propos extrémistes, principalement dirigés contre la minorité Rom de Slovaquie. Dans un débat télévisé pendant la campagne électorale, il avait réclamé que les Roms soient privés d'allocations chômage et d'autres avantages sociaux.

Les Roms représentent environ 9% des 5,4 millions de Slovaques. Environ 50% d'entre eux sont intégrés, l'autre moitié réside dans 650 campements pour la plupart dans l'est du pays, souvent sans eau potable ni électricité. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!