Grande-Bretagne : Un néo-nazi fait son coming out
Actualisé

Grande-Bretagne Un néo-nazi fait son coming out

Un ancien leader du Parti national britannique, BNP, a fait des révélations choc lors d'une interview. Il a admis être gay et d'origine juive.

Kevin Wilshaw a été membre du Parti national britannique, un groupement d'extrême droite, depuis plus de quarante ans. Mardi, dans une interview à la chaîne Channel 4, l'homme, qui en début d'année parlait encore de rassemblements suprématistes blancs, a fait des révélations. Il a avoué être gay et d'être d'origine juive.

Wilshaw avait rejoint le Parti national dans les années 1970. Il a expliqué s'être enrôlé par manque d'amis à l'école. «Je voulais être membre d'un groupe de personnes qui avait un but et je pensais que m'engager dans ce genre de mouvement serait de la camaraderie». L'homme a aussi raconté que son engagement était nourri par sa haine envers les juifs, mais que sa mère était juive. «Elle était juive. Nous avons du sang juif.»

Au mois de mars dernier, Wilshaw a été arrêté pour avoir proféré des attaques racistes en ligne. Il a par contre nié avoir agressé physiquement qui que ce soit en raison de son origine ethnique ou sa religion et toujours agi en légitime défense. «J'ai vu des gens maltraités sur lesquels on crachait dans la rue. Et soudainement tu te rends compte que ce que tu fais est mal. A une ou deux occasions d'un passé récent, j'ai été la cible de la haine des mêmes gens auxquels j'appartenais», a expliqué l'ancien leader. «Si vous êtes gay c'est acceptable dans la société, mais pas avec ce groupe de personnes. Et à une ou deux reprises quand on a soupçonné mon homosexualité, j'ai été victime d'abus».

Wilshaw a maintenant quitté le parti. «C'est aussi un obstacle pour moi pour avoir une relation avec ma propre famille. Je veux m'en débarrasser, c'est trop lourd». Il espère maintenant mettre son expérience à profit et «faire mal» aux gens qui propagent la haine et veulent faire du mal.

(20 minutes)

Ton opinion