Genève: Un Neuchâtelois nommé à la tête du MAH
Actualisé

GenèveUn Neuchâtelois nommé à la tête du MAH

Marc-Olivier Wahler sera le nouveau directeur du Musée d'art et d'histoire de Genève. Il pilotera l'institution à un moment-charnière, les lieux devant être rénovés et repensés.

par
Léonard Boissonnas
Marc-Olivier Wahler va prendre les rennes du musée genevois.

Marc-Olivier Wahler va prendre les rennes du musée genevois.

Keystone

Celui qu'on surnomme le «bateau amiral des musées» a un nouveau capitaine. Le Neuchâtelois Marc-Olivier Wahler a été désigné mardi comme directeur du Musée d'art et d'histoire de Genève (MAH). Il succédera dès le 1er novembre à Jean-Yves Marin qui dirige l'institution depuis 2009 et qui part à la retraite.

Un «moment fondamental»

Marc-Olivier Wahler aura notamment pour tâche de porter le nouveau projet de rénovation du musée. Pour rappel, les lieux, vétustes, doivent être rafraîchis et repensés. Un précédent projet avait coulé en votation en février 2016. «C'est un moment fondamental pour le MAH et la Ville, a souligné mercredi le conseiller administratif Sami Kanaan, chargé du département de la culture et du sport. Marc-Olivier Wahler accepte de relever un défi difficile mais passionnant. La votation de 2016 a laissé des traces. Il faut travailler activement à l'avenir de cette maison. Il faut une personne qui s'engage à fond. On veut vraiment réussir cette fois-ci à réaliser un projet fédérateur.»

Plus de 400 expositions au compteur

Agé de 54 ans, Marc-Olivier Wahler est un conservateur à l'expérience internationale, qui compte plus de 400 expositions en Suisse et à l'étranger. Le Neuchâtelois a commencé sa carrière en 1992 comme conservateur au Musée des Beaux-Arts de Lausanne avant de rejoindre l'année suivante le Musée d'art contemporain de Genève (MAMCO). En 1995, il a co-fondé le Centre d'art de Neuchâtel. Après avoir dirigé le Swiss Institute à New-York de 2000 à 2006, il a été nommé à la tête du Palais de Tokyo à Paris, où il est resté jusqu'à 2012. Depuis 2016, il dirige le MSU Broad Museum, à l'Université du Michigan, aux Etats-Unis.

«Il nous a enchantés par ses propositions»

Pour trouver le successeur de Jean-Yves Marin, la Ville a mis en place une commission d'experts du monde muséal qui a préavisé le choix des candidats. Celle-ci a reçu 52 candidatures venues de Genève, de Suisse et d'Europe, a indiqué Carine Bachmann, directrice du Département de la culture et du sport. Huit personnes ont été retenues pour un premier entretien en mars, avant un deuxième tour resserré avec trois candidats, qui ont présenté leurs idées pour l'avenir du MAH et leurs projets pour les dix prochaines années. La commission a décidé à l'unanimité de présenter Marc-Olivier Wahler au poste. «Il nous a enchantés par ses propositions», a souligné Carine Bachmann.

Un «challenge»

«C'est un grand honneur pour moi, a déclaré le futur directeur. Revenir à Genève est une réalité très plaisante et un challenge. On a un musée avec une des plus grandes collections de Suisse, a-t-il rappelé. Personne ne sait ce que sera le musée de demain. Là, on a le privilège de pouvoir penser cette structure et réfléchir petit à petit à ce que sera le musée dans 10 ans. Faire partie de cette aventure est pour moi fabuleux.»

Un MAH tout nouveau à l'horizon 2028

La rénovation du MAH interviendra durant la prochaine décennie. Après la publication en 2018 du rapport final de la commission d'experts chargés d'étudier le réaménagement des lieux, deux crédits ont été votés par le Conseil municipal. Le premier concerne les travaux urgents à mener, comme la sécurisation de corniches et de vitraux. Le second est un crédit pour la pré-étude du futur projet architectural, durant laquelle devra notamment être défini le périmètre du musée, aujourd'hui dispersé sur cinq lieux. Le lauréat du concours architectural devrait être désigné durant la première moitié de 2021. Le MAH modernisé et agrandi pourrait être livré à l'horizon 2028, selon la feuille de route retenue par les autorités.

Ton opinion