Fêtes: Un Noël un peu moins tendu sur le front des incendies
Actualisé

FêtesUn Noël un peu moins tendu sur le front des incendies

Les Suisses ont apparemment été un peu plus prudents cette année à Noël avec les bougies des sapins de Noël.

S'il n'y a pas eu de véritable vague d'incendies, les pompiers n'ont pas chômé pour autant. Les dégâts atteignent plusieurs millions de francs.

Un moulin inoccupé a été ravagé par les flammes mardi soir à Promasens (FR). Plusieurs centaines de tonnes de céréales ont été détruites. Une centaine de pompiers ont dû intervenir pour maîtriser le sinistre, dont l'origine n'est pas connue. Une enquête a été ouverte. A Gossau (SG), le feu a pris mercredi matin dans un bâtiment abritant des installations frigorifiques et des denrées alimentaires. Une partie de la marchandise est perdue.

La nuit de Noël, c'est une maison comprenant des appartements et un restaurant qui a été détruite par un incendie à Corgémont, dans le Jura bernois. Le bâtiment était inoccupé et personne n'a été blessé. Les habitants d'une maison voisine ont été évacués par mesure de précaution.

La nuit suivante a aussi été agitée à Cheseaux-sur-Lausanne. Le feu a pris vers 02.00 heures dans un bûcher situé à côté d'une villa et s'est propagé à la toiture. Les dix occupants n'ont pas été blessés et on pu être relogés chez des voisins. Deux appartements ont été endommagés par la fumée et la suie.

Le jour de Noël, un caquelon rempli d'huile oublié sur le feu a provoqué un incendie dans une maison familiale aux Breuleux, dans les Franches-Montagnes. Les dégâts sont importants, mais personne n'a été blessé. Quelques couronnes de l'Avent ont aussi pris feu ça et là, mais les flammes ont rapidement pu être maîtrisées. Vendredi, un appartement a été la proie des flammes à Steffisburg (BE). Les dégâts dépassent les 100.000 francs. (ap)

Ton opinion