Vaud: Un nouveau cas de staffie dérobé à sa propriétaire

Publié

VaudUn nouveau cas de staffie dérobé à sa propriétaire

Un staffordshire bull terrier a été enlevé dans une voiture. Au moins trois cas de «dognapping» ont déjà été signalés pour cette race depuis 2013.

par
Frédéric Nejad Toulami
Ce stafforshire bull-terrier a été enlevé le lundi 7 août. Il est pucé.

Ce stafforshire bull-terrier a été enlevé le lundi 7 août. Il est pucé.

dr

«C'est mon seul compagnon!» Diane est désespérée depuis qu'on lui a volé son chien le 7 août dernier. Âgé de 3 ans, ce staffordshire bull terrier – aussi appelé staffie – patientait tranquillement dans la voiture de sa maîtresse, dans le parking sous-terrain du centre commercial Bel-Air, à Yverdon-les-Bains.

«J'avais laissé une fenêtre un peu entrouverte afin de m'assurer qu'il ne manque pas d'air, et quand je suis revenue peu après, il avait disparu.» Un ou des inconnus en ont profité pour pousser la vitre vers le bas et s'évaporer dans la nature avec Jack.

Depuis, Diane a porté plainte et a collé des affichettes avec la photo de son staffie. Elle a aussi sollicité les réseaux sociaux, comme la page Pet­Alert. Du coup, des témoignages assurant l'avoir vu à tel ou tel endroit se multiplient; elle s'est ainsi rendue jusqu'à Annemasse (F), en vain.

Du côté de la police du Nord vaudois, ce type de vols de chien de race demeure un cas isolé, selon le premier-lieutenant Serge Freymond. Mais au moins trois cas similaires se sont produits depuis 2013 dans le canton de Genève et ses environs, à chaque fois avec des staffies. En 2016, la police genevoise détaillait le phénomène du «dognapping». Venu de France, ce délit vise avant tout les chiens de race. Les ravisseurs réclament une rançon au propriétaire des animaux de compagnie qu'ils ont enlevés.

Ton opinion