Ukraine: Un nouveau cessez-le-feu entre en vigueur
Publié

UkraineUn nouveau cessez-le-feu entre en vigueur

La trêve, dans le conflit qui oppose les forces ukrainiennes à des rebelles pro-russes dans le Donbass, a débuté dans la nuit. Un effort de plus pour relancer le processus de paix.

A la mi-juillet, les heurts armés s’étaient multipliés après plusieurs mois de relative accalmie.

A la mi-juillet, les heurts armés s’étaient multipliés après plusieurs mois de relative accalmie.

KEYSTONE

Un cessez-le-feu est entré lundi en vigueur dans l'Est de l'Ukraine, région en proie à un conflit opposant forces ukrainiennes et rebelles pro-russes. La trêve semblait tenir malgré des tirs nocturnes attribués par Kiev à la rébellion.

Cette trêve a pris effet à 00H00 lundi (23h en Suisse dimanche). «Le Commandement des forces armées a ordonné le respect total de ce cessez-le-feu complet», a indiqué l’armée ukrainienne sur sa page Facebook.

Toutefois, cette dernière a accusé à la mi-journée les séparatistes pro-russes d'avoir violé la trêve dans la demi-heure qui a suivi son entrée en vigueur, en faisant usage d'armes légères, de lance-grenades et de mitrailleuses lourdes.

«Nos unités continuent à ne pas faire feu», a affirmé Volodymyr Kravtchenko, le commandant des forces armées ukrainiennes, lors d'une conférence de presse dans la région de Donestk. Il a précisé que ces tirs n'avaient pas fait de victimes. Kiev n'a pas signalé d'autres incidents.

Provocation

Les rebelles prorusses de la république auto-proclamée de Donetsk, l'un des deux territoires séparatistes du Donbass ukrainien avec Lougansk, ont rejeté ces accusations, les qualifiant «de nouvelle provocation de la partie ukrainienne pour déstabiliser la situation». Sur la messagerie Telegram, ils ont dit «se tenir strictement aux conditions» du cessez-le-feu.

L'instauration d'une cessation des hostilités durable est la précondition en vue d'une solution négociée du conflit, selon les accords de paix de Minsk de 2015. Une longue liste de cessez-le-feu ont échoué depuis, forces ukrainiennes et rebelles prorusses s'accusant mutuellement de les violer. A la mi-juillet, les heurts armés s'étaient multipliés après plusieurs mois de relative accalmie.

Dimanche, les présidents ukrainien et russe, Volodymyr Zelensky et Vladimir Poutine, ont salué dans un échange téléphonique de récents efforts pour relancer le processus de paix. La Russie, malgré ses dénégations, est largement considérée comme le parrain politique, financier et militaire des rebelles. Si les accords de paix de Minsk ont grandement réduit les violences, le règlement politique est au point mort.

(AFP/NXP)

Ton opinion