Catastrophes: Un nouveau cyclone menace le Yémen
Actualisé

CatastrophesUn nouveau cyclone menace le Yémen

Phénomène très rare dans la région, un nouveau cyclone menace le sud de la péninsule arabique après le passage de Chapala, a annoncé vendredi l'ONU.

Le Yémen menacé par un nouveau cyclone. (Photo de la tempête Chapala prise le 2 novembre)

Le Yémen menacé par un nouveau cyclone. (Photo de la tempête Chapala prise le 2 novembre)

Chapala a provoqué d'importants dégâts au Yémen en proie à la guerre civile.

«Un nouveau cyclone appelé Megh s'est formé dans la région de la mer d'Oman. C'est sans précédent d'avoir deux cyclones qui se suivent dans cette région du monde en une semaine», a affirmé la porte-parole de l'Organisation météologique mondiale (OMM) à Genève Clare Nullis.

Selon le centre régional de l'OMM à Delhi, le cyclone Megh doit se diriger vers le sud-ouest, puis vers le golfe d'Aden avant de s'affaiblir à partir du 8 novembre.

Megh ne devrait pas être aussi puissant que Chapala, mais les pluies associées à ce nouveau phénomène vont toucher une zone déjà affectée par de graves inondations, a averti la porte-parole.

Eaux plus chaudes

Elle a expliqué que les températures de surface de la mer sont bien au-dessus de la moyenne, si bien que les basses pressions peuvent se déplacer davantage vers l'ouest que dans les circonstances normales, et se transformer en cyclones. D'habitude, en se déplaçant vers l'ouest, les systèmes de basses pressions arrivent au-dessus d'eaux plus froides et perdent en intensité.

«On constate que les basses pressions se déplacent vers l'ouest au-dessus d'eaux plus chaudes et qu'elles se maintiennent jusqu'à la péninsule arabique», a affirmé la porte-parole de l'OMM.

Dégâts importants

Selon le Bureau des Affaires humanitaires de l'ONU, le cyclone Chapala a provoqué le déplacement de 44'000 personnes. Huit personnes ont été tuées et quarante blessées dans ce cyclone qui a frappé cette semaine les côtes du sud-est du Yémen.

Cinq d'entre elles sont mortes noyées et trois ont perdu la vie dans l'effondrement de leurs maisons dans la province de Hadramout. Le cyclone Chapala, marqué par des vents violents et de fortes pluies, s'est affaibli mercredi après avoir causé d'importants dégâts et des inondations au Yémen, déjà meurtri par la guerre. Des villages entiers ont été balayés par les eaux.

Selon le porte-parole d'OCHA à Genève, Jens Laerke, l'aide des organisations humanitaires est rendue plus difficile par l'insécurité et la présence d'Al Qaeda dans cette région du Yémen. Près des deux tiers de la population des deux provinces les plus touchées Hadramouth et Shabwah avaient déjà besoin d'aide avant le passage du cyclone. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion