Santé: Un nouveau lien découvert entre l’obésité et l’arthrose
Publié

RechercheLe CHUV et l’EPFL découvrent un nouveau lien entre l’obésité et l’arthrose

Un médecin et un prof ont été primés pour leur découverte sur la relation entre maladies articulaires et tissu adipeux.

Les deux lauréats du Prix  est menée par le Dr Jeroen Geurts (à g.), du CHUV  et le Prof. Bart Deplancke (à d.), de l’EPFL , sont les lauréats du Prix Leenaards pour la recherche biomédicale translationnelle 2022.

Les deux lauréats du Prix  est menée par le Dr Jeroen Geurts (à g.), du CHUV et le Prof. Bart Deplancke (à d.), de l’EPFL , sont les lauréats du Prix Leenaards pour la recherche biomédicale translationnelle 2022.

© Alain Herzog

Pour stimuler la recherche biomédicale, la Fondation Leenaards attribue chaque année un prix pour un projet qui inclut une collaboration entre des chercheurs issus d’au moins deux institutions ou hôpitaux académiques de l’arc lémanique.

Les lauréats de cette année sont connus. Il s’agit du Dr Jeroen Geurts, du CHUV, et du Pr Bart Deplancke, de l’EPFL. Le projet retenu fait un lien entre les maladies articulaires et le tissu adipeux chez les personnes en surpoids. Il a reçu une dotation de 750’000 francs. «Contrairement à ce qu’on a longtemps présupposé, ce ne serait pas le stress mécanique sur les structures cartilagineuses et osseuses, dû au surpoids, qui expliquerait le lien entre obésité et arthrose, mais plutôt le rôle du tissu graisseux de la moelle osseuse», ont expliqué les deux lauréats.

Selon le Pr Bart Deplancke, «la difficulté du corps à détruire les lipides pour en retirer de l’énergie chez les personnes obèses affecterait aussi les os et les cartilages». Pour le Dr Jeroen Geurts, «c’est comme si le corps répondait au stockage démesuré de graisse par une formation osseuse très importante. Le cartilage perd alors sa souplesse en s’ossifiant peu à peu, ce qui entraîne des frottements et inflammations très douloureux chez les personnes atteintes d’arthrose.» Des douleurs qui pourraient être atténuées grâce à cette découverte qui va apporter de «nouvelles cibles thérapeutiques dans le traitement de l’arthrose».

Deux maladies qui se donnent la main

(apn)

Ton opinion