Publié

GuerreUn nouveau raid a fait plusieurs morts en Syrie

Au moins huit combattants pro régime, dont un Iranien, ont été tués en fin de semaine par un raid aérien visant leur convoi dans le sud syrien.

1 / 86
Un raid dans le sud de la Syrie a fait au moins huit morts dont un combattant iranien, quatre Syriens, et trois autres étrangers, Afghans ou Irakiens ce week-end. (3 septembre 2018)

Un raid dans le sud de la Syrie a fait au moins huit morts dont un combattant iranien, quatre Syriens, et trois autres étrangers, Afghans ou Irakiens ce week-end. (3 septembre 2018)

kein Anbieter/DR/Twitter
Le chef du groupe Etat islamique (EI) Abou Bakr al-Baghdadi, s'exprimant dans un enregistrement audio présumé diffusé jeudi, a appelé ses combattants acculés de toutes parts en Syrie et en Irak à «résister» face à leurs ennemis. (Jeudi 28 septembre 2018)

Le chef du groupe Etat islamique (EI) Abou Bakr al-Baghdadi, s'exprimant dans un enregistrement audio présumé diffusé jeudi, a appelé ses combattants acculés de toutes parts en Syrie et en Irak à «résister» face à leurs ennemis. (Jeudi 28 septembre 2018)

Keystone
L'envoyé spécial de l'ONU pour la Syrie, Stephan de Mistura, a indiqué au Conseil de sécurité qu'il tablait toujours sur la tenue d'un nouveau round de discussions à Genève, «fin octobre, début novembre». (Mercredi 27 septembre 2017)

L'envoyé spécial de l'ONU pour la Syrie, Stephan de Mistura, a indiqué au Conseil de sécurité qu'il tablait toujours sur la tenue d'un nouveau round de discussions à Genève, «fin octobre, début novembre». (Mercredi 27 septembre 2017)

AFP

Le raid dans le sud de la Syrie s'est produit dans la nuit de samedi à dimanche, tuant un combattant iranien, quatre Syriens, et trois autres étrangers, Afghans ou Irakiens, a précisé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

«Un convoi de forces iraniennes et de milices alliées a été touché par des frappes aériennes, alors qu'il passait près de la région d'Al-Tanaf», a précisé le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

Coalition internationale muette

«On ne sait pas s'il s'agit d'avions de la coalition internationale», emmenée par Washington pour lutter contre le groupe Etat islamique (EI), a-t-il précisé.

Sollicitée, la coalition n'a pas dans l'immédiat apporté de réponse. La base d'Al-Tanaf est utilisée pour des opérations anti-EI, mais des rebelles syriens y ont aussi été entraînés.

Précédents

Ces dernières années, plusieurs raids meurtriers attribués à la coalition ont visé des soldats du régime ou des milices alliées, notamment près d'Al-Tanaf ou dans l'est du pays.

A la mi-juin, au moins un soldat de l'armée syrienne a ainsi été tué non loin d'Al-Tanaf dans une frappe imputée à la coalition par l'OSDH.

La coalition a défini, en concertation avec les Russes, une zone de déconfliction d'un rayon de 55 kilomètres autour d'Al-Tanaf dans le sud syrien, où des forces spéciales étasuniennes entraînent des forces locales syriennes dans la lutte contre l'EI.

Déclenché en 2011 par la répression de manifestations pacifiques par le régime, le conflit en Syrie s'est complexifié au fil des ans avec l'implication de pays étrangers et de groupes djihadistes, sur un territoire de plus en plus morcelé. Il a fait plus de 350'000 morts et des millions de déplacés et réfugiés. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!