IA - Un nouvel assistant vocal pourrait voir le jour
Publié

IAUn nouvel assistant vocal pourrait voir le jour

La firme américaine Sonos, spécialisée dans les produits audio, envisage de créer un assistant vocal concurrent de Google Assistant et Alexa, d’après un sondage mené auprès de ses clients.

Certains produits de Sonos répondent aux commandes «OK Google» ou «Alexa».

Certains produits de Sonos répondent aux commandes «OK Google» ou «Alexa».

imago/Levine-Roberts

Les enceintes connectées de Sonos, firme spécialisée dans les produits audio multi-room, embarquent Google Assistant et Alexa d’Amazon. Elles pourraient bientôt proposer une solution maison qui viendrait allonger la liste des assistants vocaux disponibles sur le marché, aux côtés de Siri d’Apple ou encore Bixby de Samsung.

D’après un sondage mené par Sonos auprès de certains de ses clients et repéré par le site Voiceboat.ai, la firme américaine envisage de créer son propre assistant vocal, rapporte The Verge. Dans le sondage, il est expliqué que ce «nouveau produit potentiel» utiliserait la commande vocale «Hey Sonos» pour réveiller l’assistant vocal sur les produits compatibles de la marque. Il permettrait ensuite de contrôler la lecture de la musique, de rechercher des chansons et de déplacer leur diffusion entre les enceintes Sonos placées dans les différentes pièces de la maison.

Pas de cloud

Dans une volonté d’augmenter la confidentialité des données, ce nouvel assistant intelligent aurait la particularité de fonctionner directement sur l’enceinte. Les requêtes vocales ne seraient donc pas envoyées dans le cloud où elles pourraient être stockées, transcrites ou écoutées par quiconque, détaille Sonos, qui a récemment lancé une nouvelle enceinte portable.

Interrogée par The Verge, la société américaine a fait savoir qu’elle avait pour habitude de demander un retour à ses clients sur certaines idées pouvant déboucher sur un nouveau produit, mais qu’elle n’avait pour le moment pas d’autres commentaires à faire. Le site spécialisé a toutefois des raisons de croire que Sonos ambitionne de déployer son propre assistant vocal. Il rappelle qu’en 2019, la firme a racheté Snips, société française spécialisée dans la technologie d’assistant vocal embarqué, pour 37,5 millions de dollars.

Première manche gagnée

Sonos vient par ailleurs de remporter une première manche dans le litige qui l’oppose à Google. Dans une décision préliminaire, la Commission américaine du commerce international (ITC) a estimé que le géant du web avait enfreint cinq brevets appartenant à Sonos. Cette dernière a attaqué Google en 2020 devant un tribunal fédéral, l’accusant d’avoir volé plus de 150 de ses technologies dans le cadre d’une collaboration entre les deux sociétés en 2013.

(man)

Ton opinion

2 commentaires