Football - Challenge League: Un nul qui n'éclaircit pas leur situation
Actualisé

Football - Challenge LeagueUn nul qui n'éclaircit pas leur situation

Le Mont et Bienne ont partagé l'enjeu, hier soir, sous la pluie. La lutte contre la relégation reste ouverte.

par
Marc Fragnière
Baulmes

«Une victoire nous permettrait de passer au-dessus de la barre, psychologiquement, qu'est-ce que cela nous ferait du bien!» Alors que le président Serge Duperret partageait ses bons vœux de succès peu avant le match d'hier soir, ses hommes ne sont pas parvenus à se défaire de Seelandais accrocheurs souvent, et chanceux parfois.

Sur une pelouse du stade de Sous-Ville de plus en plus détrempée et alors que les nuages engorgés déversaient leur déluge sur le Jura vaudois, les deux équipes ont chèrement vendu leur peau et démontré qu'elles n'entendaient pas capituler sans combattre.

Tendue, la première période n'aura certes pas ravi les esthètes. A vrai dire, seul le poteau de Sessolo aura suscité l'émoi de l'assistance. Malgré les conditions météorologiques dantesques dans lesquelles elle s'est déroulée, la seconde mi-temps a été de meilleure facture, l'intensité des débats augmentant jusqu'à l'ouverture du score bernoise et la réplique immédiate montaine. «Le niveau des débats a été élevé et les deux formations ont fait honneur à la Challenge League», a estimé l'entraîneur biennois, Jean-Michel Aeby.

Au final, un bon nul des familles a sanctionné les débats et prononcé un statu quo au classement, Bienne préservant 3 unités d'avance sur le Mont qui ne concède plus qu'un point de retard sur Chiasso. «C'est une occasion de manquée, une de plus, a regretté le coach du Mont, Claude Gross. Mais avec ce que l'on a démontré ce soir (ndlr: hier), je crois que l'on peut avoir confiance pour la suite. Il faudra être devant après la 36e journée, la donne n'a pas changé». Pour sa part, Aeby a seulement regretté le fait que son équipe n'ai pas tenu plus longtemps après l'ouverture du score: «On s'est punis nous-mêmes en ne dégageant pas un ballon alors qu'on avait largement le temps de le faire», a dit le "Jean-Miche" avant de toutefois louer «la solidarité et la combativité» déployées par ses gars.

Twitter @MarcFragnière

Equitable. Un léger tirage de maillot de Tall sur Sidimar a offert un coup franc aux Seelandais. Elmer s'est chargé d'exécuter la sentence dans la lucarne de Brenet (65e). Une action vaudoise et un duel dans la surface plus tard, l'arbitre indiquait le point de penalty biennois, estimant que Silberbauer avait fautivement déséquilibré Sessolo. Mustafi a remis les deux équipes. Auparavant, Sessolo avait touché le poteau à la 25e, tandis que Kamber avait raté le but vide à la 58e. A la 82e, Dubajic a encore vu sa frappe repoussée par la latte de Salvi.

Equitable. Un léger tirage de maillot de Tall sur Sidimar a offert un coup franc aux Seelandais. Elmer s'est chargé d'exécuter la sentence dans la lucarne de Brenet (65e). Une action vaudoise et un duel dans la surface plus tard, l'arbitre indiquait le point de penalty biennois, estimant que Silberbauer avait fautivement déséquilibré Sessolo. Mustafi a remis les deux équipes. Auparavant, Sessolo avait touché le poteau à la 25e, tandis que Kamber avait raté le but vide à la 58e. A la 82e, Dubajic a encore vu sa frappe repoussée par la latte de Salvi.

Ton opinion