Présidente des JS: Un numéro de natel en trop sur une caricature
Actualisé

Présidente des JSUn numéro de natel en trop sur une caricature

Le Conseil suisse de la presse blâme les «Schaffhauser Nachrichten» et Radio Munot pour avoir publié le numéro privé de la présidente des jeunes socialistes.

La caricature publiée le 18 août 2018 dans le «Schaffhauser Nachrichten».

La caricature publiée le 18 août 2018 dans le «Schaffhauser Nachrichten».

Les «Schaffhauser Nachrichten» et Radio Munot ont été rappelés à l'ordre. Une caricature de Tamara Funiciello à moitié nue et brandissant son soutien-gorge donnait son numéro de portable. Ces médias ont porté atteinte à la vie privée de la présidente des jeunes socialistes.

En revanche, la caricature n'est pas discriminatoire. Mme Funiciello a elle-même adopté publiquement une pose identique en guise de protestation, rappelle le Conseil de la presse.

Abus d'enfant

Le Conseil suisse de la presse tance également le «Blick am Abend» pour un article sur un cas d'abus d'enfant. Le «Blick am Abend» a rendu compte avec négligence d'un cas grave d'abus d'enfant, estime le conseil. Dans son article «Un père avertit les autorités d'une mère fétichiste», le quotidien omet d'indiquer qu'un procès pénal est sur le point de s'ouvrir.

Le père de l'enfant soupçonnait la mère d'avoir formé leur fille à servir d'esclave sexuelle à son «maître». Il en avait informé l'autorité de protection de l'enfant et de l'adulte (APEA) qui n'aurait pas donné suite.

Le Conseil de la presse reproche au «Blick am Abend» de ne pas avoir entendu l'APEA qui fait l'objet des reproches. De plus, le journal n'a pas suffisamment tenu compte de la protection de l'enfant. (ats)

Ton opinion