Actualisé 14.10.2013 à 09:46

Equipe de Suisse

Un onze remanié mais des ambitions intactes

Ottmar Hitzfeld est apparu détendu comme rarement lundi matin au traditionnel point presse d'avant-match, à Feusisberg (SZ).

de
Marc Fragnière, Feusisberg
Le coach national s'est montré détendu, souriant et taquin, lundi matin à Feusisberg (SZ)

Le coach national s'est montré détendu, souriant et taquin, lundi matin à Feusisberg (SZ)

D'humeur taquine, l'Allemand s'est même risqué à quelques plaisanteries en fin de conférence. Il avait toutefois précédemment bien établi les priorités de l'équipe de Suisse, à la veille d'affronter la Slovénie pour la dernière partie comptant pour le groupe E des éliminatoires au Mondial brésilien.

« J'attends de mon onze qu'il livre une prestation optimale afin de terminer sur une note positive » a-t-il simplement avancé avant rappeler que la Suisse jouait toujours pour gagner. Conscient qu'en cas de victoire, la Suisse aurait de grandes chances de se retrouver tête de série lors du tirage au sort de la phase finale de la Coupe du monde 2014, le 6 décembre prochain à Costa do Sauípe (Bré), le sélectionneur national a admis que cette perspective était intéressante dans la mesure où elle éviterait à la Suisse de devoir se frotter aux poids lourds du foot mondial.

Pour parvenir à ses fins, Ottmar Hitzfeld entend quelque peu remanier son onze. Ainsi, aux forfaits programmés de Steve von Bergen (suspendu) et de Xherdan Shaqiri (blessé), pourraient s'ajouter deux ou trois autres changements. « Mais je n'ai pas encore pris de décision. Je vais encore réfléchir à la question », a bluffé l'Allemand. L'absence du capitaine Gökhan Inler et les présences de Blerim Dzemaili, Johan Djourou et Admir Mehmedi en conférence de presse attestent pourtant d'une réflexion déjà poussée puisque de coutume, les joueurs présentés aux médias les veilles de matches sont titularisés le lendemain.

Si Djourou et Mehmedi s'affichent comme les remplaçants légitimes de von Bergen et Shaqiri, rien n'indique que le coach national ne donnera pas du temps de jeu à d'autres joueurs. A commencer par un Dzemaili très bon contre le Brésil et l'Islande. Les autres changements pourraient concerner Philippe Senderos (à la place de Fabian Schär) voire Pajtim Kasami (pour Valon Behrami).

Alors que la « Gazzetta dello Sport » avait affirmé la semaine dernière qu'à la demande de Raffa Benitez, Ottmar Hitzfeld ménagerait ses mercenaires napolitains contre la Slovénie dans le cas où la Suisse serait déjà qualifiée pour le Mondial, le coach national a affirmé ne jamais avoir eu un quelconque contact avec son homologue de Naples. « Je ne me laisse de toute façon jamais influencer. Mais je sais aussi que des joueurs devront être à 100 % vendredi (ndlr : l'AS Rome attend Naples pour le match au sommet de la Serie A) ».

Interrogé aussi sur l'importance de valider la présence ad eternam du double national Pajtim Kasami au service de la nation, « Gottmar » a brillamment conclu son discours par un « la priorité est de gagner cette partie. Maintenant, si on peut également régler le cas Kasami, ce serait parfait ».

.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!