Actualisé 02.03.2016 à 23:47

CisjordanieUn Palestinien tué dans de nouveaux heurts

Un homme a été tué et dix autres blessés par des tirs de soldats et de policiers israéliens dans le camp de réfugiés de Qalandiya situé près de Jérusalem.

1 / 150
Des Palestiniens réclament la Présence internationale temporaire à Hébron (TIPH).  (Vendredi 1er février 2019)

Des Palestiniens réclament la Présence internationale temporaire à Hébron (TIPH). (Vendredi 1er février 2019)

AFP
Le président israélien Reuven Rivlin a rejeté dimanche la demande de grâce d'un soldat franco-israélien reconnu coupable et condamné pour avoir achevé un assaillant palestinien blessé et au sol. (Dimanche 19 novembre 2017)

Le président israélien Reuven Rivlin a rejeté dimanche la demande de grâce d'un soldat franco-israélien reconnu coupable et condamné pour avoir achevé un assaillant palestinien blessé et au sol. (Dimanche 19 novembre 2017)

Keystone
Israël va accélérer la construction d'un mur souterrain autour de Gaza visant à empêcher les infiltrations palestiniennes par des tunnels. (Jeudi 10 août 2017)

Israël va accélérer la construction d'un mur souterrain autour de Gaza visant à empêcher les infiltrations palestiniennes par des tunnels. (Jeudi 10 août 2017)

Keystone

De violents affrontements se sont produits durant la nuit de lundi à mardi après qu'une jeep de l'armée israélienne avec deux soldats à bord est entrée par erreur dans le camp, a affirmé une porte-parole de la police israélienne. Cette dernière a fait état de cinq policiers israéliens blessés, dont un le serait sérieusement.

Selon la police, la jeep a été attaquée à coups de pierres et de bouteilles incendiaires. Des renforts de soldats et de policiers ont alors été envoyés sur place pour sauver les deux soldats, qui ont été retrouvés sains et saufs.

De nouveaux heurts se sont alors produits. Des manifestants palestiniens ont jeté des engins explosifs et ont tiré en direction des forces israéliennes qui ont alors ouvert le feu, a ajouté la porte-parole. La victime palestinienne est un étudiant de 22 ans, a précisé de son côté le ministère de la santé palestinien.

Ouvert en 1949

Qalandiya est le théâtre de fréquents affrontements violents. Onze mille réfugiés palestiniens ayant fui leurs villages lors de la création d'Israël en 1948 s'entassent dans ce camp au pied du mur censé protéger Israël des attentats venus de Cisjordanie, selon l'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens UNRWA.

Ouvert en 1949 avec l'idée d'être temporaire, ce camp est devenu une ville. Environ 60% de ses habitants ont moins de 25 ans et un résident sur cinq est au chômage, selon l'UNRWA. Qalandiya est le point de passage routier entre Ramallah, en Cisjordanie, et Jérusalem pour les Palestiniens. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!